Centrafrique : des opposants politiques dans la cible du régime de Touadera

1
11008
????????
Des opposants politiques@Eric Ngaba
Les opposants politiques centtrafricains@Eric Ngaba

Par Eric NGABA

Bangui 20/05/17 (www.ndjonisango.net): Rien ne va plus au sein de la classe politique centrafricaine depuis la recrudescence de violence qui refait surface dans une partie du territoire centrafricain. Le pouvoir en place voit derrière ce trouble le visage des caciques de l’opposition dans le pays. Ainsi, Me Nicolas Tiangaye du parti CRPS, Alexandre Nguendet  du parti RPR et Crépin Mboligouba du parti PATRIE sont devenus la cible du régime du Professeur Faustin Archange Touadera. 

C’est au cours d’une déclaration à la presse, ce 18 mai 2017, que le Porte-parole du Comité de soutien au Président Faustin Archange Touadera,  Didacien Kossimatchi accuse ces trois opposants politiques d’ennemis et de manipulateurs de troubles dans le pays. La situation qui prévaut en ce moment dans le Sud-est de la République Centrafricaine fait couler la salive au sein de la classe politique centrafricaine. Certains hommes politiques sont accusés par le régime de Touadera d’être dernières les groupes armés qui sèment les troubles dans le pays.

« A quel jeu jouent Nicolas Tiangaye, Alexandre Nguendet et Crépin Mboligouba, ceux-là même qui ont fait la pluie et le beau temps sous le régime sanguinaire de Djotodia qu’ils ont aidé à prendre le pouvoir, bien connus pour être la tête pensante de l’ex-seleka en appelant aujourd’hui à la constitution d’un front de l’opposition ? Le peuple n’est pas dupe et d’ailleurs ce peuple les a bien payés en monnaie de singe en les sanctionnant lors des dernières élections », a déclaré  Didacien Kossimatchi, Porte-parole du Comité de soutien au Président Faustin Archange Touadera.

Un an près l’investiture de Faustin Archange Touadera à la magistrature suprême de l’Etat, plusieurs principaux alliés se sont retirés et se sont basculés dans l’opposition. Il s’agit notamment de  Me Nicolas Tiangaye du parti CRPS, Alexandre Nguendet  du parti RPR et Crépin Mboligouba du parti PATRIE qui rejoignent le camp de l’opposition au coté d’Anicet Dologuelé, président du parti URCA. Tout d’un coup, ils sont accusés par le Comité de soutien au Président Faustin Archange Touadera d’être des manipulateurs.

« Ces manipulateurs doivent être traduits en justice pour répondre de leur complicité dans la crise que le pays traverse. Ils veulent porter le coup de grâce à un peuple meurtri qui n’a que trop souffert et qui aspire désormais à la paix », a-ajouté Didacien Kossimatchi avant d’inviter la classe politique centrafricaine de se ressaisir et de faire preuve de patriotisme en se soudant face au péril national.

Par ailleurs, il leur demande d’apporter des propositions concrètes de sorties de crises pour la paix et l’unité nationale et la cohésion sociale.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Centrafricain
Le Centrafricain
3 années il y a

Il faut appeler le chat CHAT et le chien CHIEN! Nicolas Tiangaye, Mbolingoumba, nguedet. Ceux là, ont pactisé avec la SELEKA et aujourd’hui ils crient aux scandales? Darass, c’est pas un seleka comme eux,Issene, Nourredine, ne sont pas comme eux? On doit aussi les mettre sur la liste et les poursuivre devant la justice!