Centrafrique: La formation et la réinsertion des jeunes au centre de préoccupation du PAFACE

0
10888
Les jeunes formés par PAFACE@Fiacre Salabé
Les jeunes formés par PAFACE@Fiacre Salabé
Les jeunes formés par PAFACE@Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Bangui 07/12/17 (www.ndjonisango.net): Le projet d’appui à la formation agricole pour la création d’emploi des jeunes (PAFACE), un des projets phares du conseil national de la jeunesse (CNJ) mis en place par le en 2012 s’engage résolument à former et réinsérer les jeunes centrafricains progressivement dans la vie sociale à travers le pays. L’agriculture, la couture, l’informatique et bien d’autres, en sont les domaines sur lesquels le PAFACE s’appuie pour répondre aux besoins urgents de la jeunesse centrafricaine.

La formation des jeunes centrafricains dans le domaine de l’agriculture, la création d’emploi pour la réinsertion de ces derniers, constituent l’une des missions phares que s’est assigné le projet d’appui à la formation agricole et la création d’emploi des jeunes (PAFACE).

Un projet qui vient à point nommé à l’heure où, les autorités démocratiques nouvellement élues ont placé au centre de leurs actions politiques, la question de la formation, de l’insertion et surtout de l’emploi de la jeunesse centrafricaine dès la prise de fonction du chef de l’Etat Faustin Archange Touadéra. Selon la coordination dudit projet, des actions de formation dans des jeunes divers domaines ont été déjà réalisées sans oublier plusieurs d’autres en perspective.

« Depuis la mise en place de ce projet jusqu’aujourd’hui, nous avons formé plus d’une centaine de jeunes en agriculture et nous leur avons remis des kits agricoles leur permettant d’être directement opérationnels sur le terrain. Outre, nous avons aussi dans le cadre de ce projet, formé tant d’autres en informatique voire en couture. Toutes ces actions, nous l’avons mené à travers les propres fonds générés par le PAFACE sur l’appui indéfectible de nos partenaires comme la Société d’Etat de gestion des abattoirs (SEGA) et le Centra-palme de Bossongo. » a expliqué Rodolphe Ngouleu, le coordonnateur du PAFACE.

Selon le coordonnateur, l’année dernière le PAFACE a cultivé plus d’une dizaine d’hectares de champ de maïs, ce qui a permis à la coordination de vendre les produits aux fermiers pour la composition des produits pour la consommation de leurs bovins et caprins.

Il a aussi montré que dans le cadre de leur partenariat avec la SEGA, le PAFACE récupère la farine du sang et les cornes des bœufs abattus par ladite société, pour la transformation des produits à vendre aux éleveurs et d’autres usagers.

Il est à noter qu’en dépit de quelques efforts menés par la coordination du PAFACE pour la formation, la réinsertion et l’emploi des jeunes centrafricains à Bangui comme dans certaines villes du pays, ce projet ne cesse de se confronter à quelques difficultés liées à son fonctionnement. Ces difficultés ne sont rien d’autre que l’appui des partenaires pour afin que le présent projet ne puisse pas connaitre des failles dans sa mise en œuvre.

« Pour le moment, c’est le gouvernement par l’entremise de la SEGA et du Centra-palme qui nous appuie techniquement dans nos actions. Nous souhaiterons que les partenaires au développement puis nous venir en aide dans le cadre de nos actions et la mise en œuvre de ce projet. Vous savez, si la majorité des jeunes sont formés et réinsérés dans la vie active, les violences seront réduites peu-à-peu dans ce pays. » a ajouté Rodolphe Ngouleu, le coordonnateur du PAFACE.

Tout porte à croire que les nouvelles autorités démocratiques feraient tout pour mobiliser les partenaires afin d’apporter leur soutien au PAFACE car ce projet fait partie de la mission voulue par la feuille de route qui conduit les actions actuelles du gouvernement en place.

L’auteur de l’article :

Fiacre SALABE est en instance de soutenance de sa licence professionnelle en Journalisme à l’Université de Bangui. Il est Journaliste Reporter de ce site d’information www.ndjonisango.net. Courier : doctarngaba@gmail.com, +236 72614325

avatar
  S’abonner  
Notifier de