Centrafrique : l'Union européenne décaisse 88,75 millions d’euros pour l’appui budgétaire

1
8891
Centrafrique-Samuela-Isopi-Ndjoni-Sango
l'ambassadrice de l'UE, Samuela Isopi et le ministre centrafricain des finances, Henri Marie Dondra@Presse finances

l’ambassadrice de l’UE, Samuela Isopi et le ministre centrafricain des finances, Henri Marie Dondra@Presse finances

Par Erick NGABA
Bangui 13 aout 2018—Ndjoni Sango : Dans le cadre de son engagement auprès de la République centrafricaine, l’Union européenne a décaissé au trésor centrafricain la somme de 18 millions d’euros, soit plus de 11,8 milliards de FCFA. Ce financement est octroyé dans le cadre du Programme d’appui à la consolidation de l’Etat centrafricain et porte le total de l’aide budgétaire de l’UE à 88,75 millions d’euros (58,2 milliards de FCFA) depuis 2014, indique un communiqué de l’Union européenne.
L’Union européenne intensifie sa politique d’appui en République centrafricaine. Elle vient de verser 18 millions d’euros au gouvernement centrafricain, soit plus de 11,8 milliards de FCFA. Selon le communiqué de l’Union européenne, ce fond représentant la deuxième tranche de son appui budgétaire 2017-2019 d’un montant total de 64 millions d’euros, soit 41,9 milliards de FCFA.

« Ce financement est octroyé dans le cadre du Programme d’appui à la consolidation de l’Etat centrafricain et porte le total de l’aide budgétaire de l’UE à 88,75 millions d’euros (58,2 milliards de FCFA) depuis 2014. Un appui institutionnel de 4 millions d’euros, soit 2,6 milliards de FCFA, est également associée à cette aide budgétaire afin d’assister le gouvernement dans la mise en place des réformes des finances publiques », indique le communiqué.

L’Union européenne à travers ce financement estime que les réformes des finances publiques permettront d’accroître la capacité financière du gouvernement centrafricain à assumer ses fonctions régaliennes avec un accent particulier sur le secteur de l’éducation, qui joue un rôle vital dans le relèvement et développement du pays.

 « L’aide budgétaire octroyée permettra également de soutenir les efforts de  réforme des finances publiques  menés par le Gouvernement centrafricain dans le but d’améliorer la transparence et l’efficacité des dépenses publiques et d’augmenter la capacité de mobilisation des recettes fiscales et douanières, condition essentielle pour le renforcement de la capacité de l’Etat d’assumer et assurer ses fonctions », ajoute le communiqué.

 L’appui budgétaire de l’Union Européenne, prévu par le PIN signé en 2017 entre la RCA et l’Union européenne, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Plan national de relèvement et de consolidation de la paix en Centrafrique (RCPCA).  Et cela s’aligne donc entièrement aux priorités du RCPCA, notamment la restauration de la paix et de la stabilité à travers un soutien direct à la capacité de l’Etat de se renforcer et de se redéployer.

« L’Union européenne a notamment contribué et continue de contribuer par moyen de l’aide budgétaire au paiement des salaires des agents de l’Etat, renforçant ainsi la paix sociale et participant à la reconstruction et au redéploiement de l’administration publique »,précise le communiqué.

L’Union européenne a entamé à travers la DG DEVCO de la Commission européenne et sa Délégation à Bangui, conclue le communiqué, un dialogue régulier et fructueux en matière d’appui budgétaire et des réformes liées à sa mise en œuvre avec le ministère des Finances; le Ministère de l’Economie et du Plan et les Ministère sectoriels concernés, en particulier éducation et santé, secteurs qu’elle cible.

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
0 Auteurs du commentaire
Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
le plus récent le plus ancien le plus populaire
Notifier de
trackback

[…] Si cette aide est multiforme, une partie substantielle prend la forme d’appui budgétaire, c’est-à-dire de fonds directement versés au gouvernement et dont les principaux pourvoyeurs sont l’UE et la Banque mondiale. Cette dernière a ainsi versé au gouvernement pas moins de 98 millions de dollars en 2019 et l’UE 88 millions d’euros de 2014 à 2018. […]