RCA: le gouvernement et les syndicats signent le pacte national de stabilité sociale

0
1846
Signature à la primature de pacte de la stabilité social entre les syndicats, le patrona et le gouvernement@photo Marly Pala

Par Jason MARLEY

Signature à la primature de pacte de la stabilité social entre les syndicats, le patrona et le gouvernement@photo Marly Pala
Signature à la primature de pacte de la stabilité social entre les syndicats, le patrona et le gouvernement@photo Marly Pala

Bangui 3 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Le gouvernement centrafricain et le groupe des syndicats ont signé un accord dit pacte national de stabilité sociale pour le relèvement économique. La signature de ce pacte a eu lieu le vendredi 27 décembre 2019 à la Primature.

Signé entre le gouvernement, le syndicat des travailleurs et le patronat, ce pacte national pour la stabilité sociale et le relèvement économique a pour objectif de maintenir  et privilégier le dialogue comme mode de gouvernance.

Cet engagement permettra aux signataires de trouver des solutions concertées aux multiples problèmes qui se posent encore en République Centrafricaine.

Cet accord permet non seulement de créer les conditions de retour de la sécurité, mais également de jeter les bases pour un relèvement durable du pays.  Un moyen le plus sûr pour la reconquête d’une paix durable, selon Firmin Ngrebada, premier ministre centrafricain.

« C’est un réel plaisir pour moi aujourd’hui pour cette signature. Car nul n’ignore les conséquences dramatiques des années de crise que la RCA a fait face, crise à laquelle la population en général et les travailleurs en particulier ont souffert. Cette aspiration à la fois profonde et légitime a été comprise et incarnée par le Président Faustin Archange Touadera qui n’a cessé de prôner la paix et qui a fait du dialogue, le moyen le plus efficace et le plus sûr pour la reconquête de cette paix », a-t-il indiqué.

Il a par ailleurs signifié que ce choix qui est celui d’asseoir la paix par le dialogue a permis la signature à Bangui, le 6 février dernier de l’accord politique pour la paix et la réconciliation salué par tous.

A titre de rappel, le Chef du gouvernement a précisé que ce pacte constitue un important outil de dialogue social en raison des perspectives qu’il ouvre en termes d’élaboration des programmes tripartites pluriannuels et de mise en place d’un mécanisme de suivi et évaluation.

Firmin Ngrebada a enfin ajouté que ce document leur permettra aussi de s’exprimer à nouveau, Gouvernement, employeurs et travailleurs, leur commune volonté, à poursuivre ensemble, l’œuvre de la consolidation de la paix et du relèvement dans le pays.

Il faut noter que ce pacte qui est élaboré par le Bureau International du Travail (BIT) s’appuie sur les 17 points des Objectifs de Développement Durable (ODD) et les 3 piliers du Plan National de Relèvement et de la Consolidation de  Paix en République Centrafricaine (RCPCA).

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments