RCA: la volonté de la Minusca d’appuyer la restauration de l’autorité de l’Etat au PK5

0
1599
Les portes-paroles de la Minusca au cours d'une conférence de presse au siège de l'institution à Bangui@photo Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Une vue du marché PK5 lors d'une concernation conjointe gouvernement, Minusca et habitants du 3è arrdt de Bangui@photo Minusca
Une vue du marché PK5 lors d’une concernation conjointe gouvernement, Minusca et habitants du 3è arrdt de Bangui@photo Minusca

Bangui 11 Janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Lors de leur traditionnelle conférence de presse de ce mercredi 8 janvier, la Mission multidimensionnelle intégrée des nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a affiché clairement sa volonté d’appuyer les efforts évertués par le gouvernement pour la restauration de l’autorité de l’Etat dans le 3ème arrondissement de Bangui. Une volonté manifeste exprimée à la presse par le Porte-parole de la Minusca, Vladimir Montéïro.

Pour la Minusca, la patrouille mixte composée des forces de défense et de sécurité avec les casques bleus permet de restaurer l’autorité de l’Etat dans le Km5, une partie du 3ème arrondissement toujours en proie avec les bandits groupes d’auto-défenses.

L’institution onusienne a finalement montré que plus jamais, les armes ne doivent par circuler dans le km5, afin de permettre le retour des services sociaux de base notamment les centres de santé, la municipalité et bien d’autres.

Les responsables de la Minusca ont aussi fait montre que dès lors que le Km5 est déclaré zone sans armes, les bases des groupes d’auto-défense sont sous contrôle des éléments qui patrouillent tout le 3ème arrondissement au quotidien. Ils ont signalé qu’une enquête est ouverte dans le km5, pour déterminer les responsables de ces troubles y compris les détenteurs illégaux d’armes à feu.

« Des engagements ont été pris ensemble avec la Minusca et le gouvernement pour l’instauration de cette patrouille mixte dans le 3ème arrondissement de Bangui. Nous veillerons pour que plus jamais, les armes ne puissent pas circuler dans le km5, afin de restaurer la paix dans cette zone. » A déclaré le Porte-parole de la Minusca Vladimir Montéïro.

Au cours d’une réunion de haut niveau pour la sécurité tenue à la présidence de la République ce même jour du 8 janvier entre les autorités et la Minusca, il ressort que l’institution onusienne se montre réticente contre le déploiement des éléments des FACA et le désarmement de force des groupes d’auto-défense du Km5, comme voulu le gouvernement.

Tout porte à croire que la Minusca se doit de jouer le franc-jeu aux autorités de Bangui, afin de pacifier définitivement le Km5.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments