RCA : complot français concernant l’embargo sur les armes, la Russie dépêche un émissaire à Bangui

0
1581
le diplomate russe Mikael Agasandian et Titorenko Vladimir reçu en audience par le président Faustin Archange Touadera

Par Erick NGABA

le diplomate russe Mikael Agasandian et Titorenko Vladimir reçu en audience par le président Faustin Archange Touadera

Bangui 30 janvier 2020—(Ndjoni Sango) : Le Vice-directeur du département d’organisation internationale du ministère des affaires étrangères de la Russie et Chargé du dossier de la levée de l’embargo auprès des Nations-Unies, Mikael Agasandian a effectué une visite à Bangui, capitale de la République centrafricaine et a échangé avec les hautes autorités du pays dont le président de la République, Faustin Archange Touadera. La levée de l’embargo sur les armes à destination de la RCA que la France veut maintenir, fait l’objet de cette visite du diplomate russe.
Ce vendredi 31 janvier sera consacré à des discutions au dossier de la levée définitive de l’embargo sur les armes visant la RCA, au niveau du Conseil de Sécurité de l’ONU. Ce faisant, la Russie qui soutient le dossier centrafricain, a dépêché mardi dernier un émissaire à Bangui, pour informer les autorités centrafricaines sur son engagement à faire sortir la RCA de cette sanction imposée depuis 2014.
Accompagné de l’ambassadeur de la Russie à Bangui, Vladimir Tottorenko, Mikael Agasandian a été, à cet effet, reçu en audience en début de soirée du 28 janvier, par le Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, avant d’être reçu par des chefs des départements de la défense et des affaires étrangères.
Le message du diplomate russe, chargé du dossier de la levée de l’embargo auprès des Nations-Unies a été clair et sans ambages. La France a écrit un projet au Conseil de Sécurité de l’ONU pour maintenir l’embargo sur les armes à destination de la République Centrafricaine.

« Vous savez qu’il y a un projet français qui a été discuté hier soir aux Nations-Unies, et la Russie a distribué son contre-projet, pour demander la levée de l’embargo sur toutes les armes légères dont les 100 millimètres, la grenade et toutes formes de blindé qui doivent renforcer vos forces armées et leur donner beaucoup de mobilité. Mon collègue qui est le responsable du dossier centrafricain a informé le Président de notre pays pour le développement de ce sujet avec notre contre-projet. Il y a une forte coordination ici à Bangui ainsi qu’à New York avec le représentant de votre pays à l’ONU et d’autres partenaires, cela va prendre 3 ou 4 jours de travail. Mais ce qui est important c’est le fait qu’avec ce projet et les pétitions des autres membres, ça sera bien clair de savoir qui est avec le gouvernement légitime de votre pays ; qui veut la paix et la stabilité votre pays ; qui veut vous aider à réaliser l’accord de Khartoum et qui veut renforcer vos Forces armées pour rétablir le contrôle de tout le territoire de votre pays. Celui qui va voter contre le projet russe, c’est celui qui ne veut pas la paix, ni stabilité dans le pays et souhaite que la situation reste telle. Donc celui-là est contre l’intérêt de votre peuple. C’est le moment de vérité et de comprendre qui est vote ami ! », a expliqué Mikael Agasandian, au sortir de son audience avec le président centrafricain. 

Cela montre à quel point la France jure sur la tombe de ses ancêtres de maintenir la République centrafricaine sous le joug de la dépendance, de l’extrême pauvreté, et de l’instabilité chronique. L’attitude de la France trahit son implication dans la déstabilisation de la RCA, pays qu’elle a convoité pour ses innombrables ressources naturelles.
En dépit de cette complot français contre la RCA, le diplomate russe Mikael Agasandian a indiqué des voies et moyens sont définis pour permettre la levée totale de l’embargo.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments