RCA : « la Minusca et les FACA feront un travail quotidien pour une libre circulation à Bria » Vladimir Monteiro

0
1305
Le porte parole de la Minusca Vladimir Monteiro entouré des portes-paroles de la composante police et force@photo Marly Pala

Par Marly PALA

Le porte parole de la Minusca Vladimir Monteiro entouré des porte-paroles de la composante police et force @photo Marly Pala

Bangui 29 Janvier 2020—(Ndjoni Sango). La MINUSCA et les Forces Armées Centrafricaines (FACA) feront un travail quotidien pour que la libre circulation de la population de Bria soit une réalité constante. Une promesse faite ce mercredi, 29 janvier au cours de la conférence de presse hebdomadaire de la mission par Vladimir Monteiro, son porte-parole.
Un violent affrontement a eu lieu depuis le samedi 25 janvier dernier entre les éléments du FPRC et ceux du MLCJ, deux groupes, sévissant dans la Haute-Kotto et tous, signataires de l’accord du 6 février 2019.
Ce qui avait occasionné la mort d’une cinquantaine de personnes et d’au moins 11000 déplacés repartis dans les camps de fortune, et aussi dans l’enceinte du Centre Hospitalier de Bria selon OCHA et la Croix-Rouge Centrafricaine.
Une situation que la MINUSCA promet garantir conjointement avec les FACA, la libre circulation des personnes de cette localité, selon Vladimir Monteiro, porte-parole de la MINUSCA

« Effectivement, le 22 janvier dernier, le préfet et le Chef de bureau de la MINUSCA à Bria avaient souligné des progrès en terme sécuritaire dans cette localité à cause des patrouilles menées par les deux entités ; MINUSCA et FACA. Mais vous savez qu’avec les groupes armés, on peut s’attendre à beaucoup de choses. Dans ce cas, si c’est un problème interne, et qui a eu des proportions extrêmement graves. Mais la MINUSCA et les FACA de Bria comme ailleurs, sont entrain de discuter afin de faire un travail quotidien et s’assurer que la paix et la libre circulation de la population de Bria soit une réalité constante », a-t-il déclaré.

Il a par ailleurs rappelé que la communauté internationale ne toléra pas les tentatives de déstabilisation de la RCA.

«La mission et la Communauté Internationale ne toléreront aucune tentative de déstabilisation de ce pays. Et ceci, nous le ferons dans le cadre du mandat qui demande à protéger non seulement les populations, mais également les institutions légalement élues de ce pays », a poursuivi le porte-parole.

Ce rappel intervient alors que beaucoup de rumeurs ont circulé ces dernières semaines sur un probable coup d’Etat en gestation.
Il faut signaler que l’affrontement entre FPRC et MLCJ à Bria a eu lieu trois jours après que le préfet de la Haute-Kotto et le Chef de bureau de la MINUSCA à Bria avaient souligné le progrès dans les patouilles conjointes MINUSCA-FACA et la situation sécuritaire calme après les attaques du 25 novembre 2019, opposant les Anti-Balaka au FPRC.

avatar
  S’abonner  
Notifier de