RCA: CNOSCA et ACNOA appellent au relèvement du sport

0
1135
Les représentants de CNOSCA et ACNOA au cours d'une conférence de presse à Bangui @photo Fiacre Salabé

Par Fiacre SALABE

Les représentants de CNOSCA et ACNOA au cours d’un point de presse à Bangui @photo Fiacre Salabé

Bangui 25 février 2020—(Ndjoni Sango) : L’association des comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) et le comité national olympique et sportif centrafricain (CNOSCA) décident de travailler pour le relèvement du sport centrafricain. Lors d’un point de presse tenu le vendredi 15 février à Bangui, le président de l’ACNOA Mustapha Bérrat en mission de travail à Bangui, propose un réajustement structurel, et plaide auprès des autorités centrafricaines pour la création d’un fonds national pour le développement du sport en République centrafricaine.
 Au cours de ce point de presse, le président du CNOSCA a précisé que le passage du patron de l’ACNOA en Centrafrique vise à s’enquérir de la situation du sport en général, et de son institution en particulier. Il a également indiqué que lors de leur rencontre avec certaines personnalités du pays et notamment avec le président de l’assemblée nationale, ils ont proposé à l’élu de la nation l’adoption d’une loi portant création d’un fonds national pour le développement du sport en Centrafrique a été proposée au parlement.
Pour le président de l’ACNOA, l’année 2020 a été déclarée par les Nations unies et le comité international olympique (CIO) comme étant l’année de trêve olympique à travers le monde dont tous les problèmes doivent être résolus par voie du dialogue. C’est dans ce sens que Mustapha Bérrat appelle les belligérants en proie à la violence en RCA, à mettre leurs armes de côté, et travailler ensemble pour la paix, et le relèvement de la nation centrafricaine.
Il dit être satisfait du travail fourni par le CNOSCA dans l’intérêt du sport centrafricain en général, en dépit de quelques difficultés rencontrées, et promet aussi la réhabilitation du centre olympa acfica vandalisé durant cette crise.
Sur la question de soutien aux sportifs centrafricains performants, le président de l’ACNOA Mustapha Bérrat a précisé que des critères de performance sont déjà définis par les fédérations sportives internationales, qu’il importe de les mettre en application pour promouvoir les valeureux sportifs du pays.

« Je pense qu’il existe des critères de performance pour toute discipline sportive applicable pour faire la promotion des sportifs talentueux, et qu’il est du devoir du gouvernement centrafricain de soutenir ceux qui font des exploits. » A expliqué Mustapha Bérrat.

Il a promis de discuter avec le président du CIO, afin de voir qui des sportifs centrafricains à des prédispositions nécessaires pour être qualifiés, afin de l’appuyer à représenter le pays aux prochains jeux olympiques. Le président de l’ACNOA Mustapha Bérrat a également indiqué que la priorité de son instance vise le réajustement structurel des institutions sportives centrafricaines.
Un programme de reconnaissance des anciens athlètes consistant à accompagner certains de leurs projets soumis, et qui seront financés par le CIO en collaboration avec le CNOSCA, a souligné Gilbert Grézénguet, président du CNOSCA.
Tout porte à croire que le passage du président de l’ACNOA en Centrafrique marqué par de multiples rencontres avec les hautes personnalités du pays, pourrait constituer un atout pour enfin véritablement relever le niveau du sport centrafricain, longtemps chancelé faute de vrai soutien de la part des autorités qui se succèdent à la tête du pays.

avatar
  S’abonner  
Notifier de