Les dangers de l’abus de masturbation chez les hommes

0
2625
dangers-de-masturbation-chez-les-hommes

danger-de-masturbation-chez-le- hommes
Une fois la puberté atteinte, les jeunes hommes apprennent à explorer les sensations que leur procurent la manipulation de leur pénis. Sujet souvent tabou en Afrique, la masturbation (ahoko, otchiop ou encore d’autres appellations selon la culture et langage de rue de chaque pays… ) est pourtant pratiquée non seulement par les plus jeunes mais aussi par les adultes qu’ils soient en couple ou célibataire.
Source de plaisir évident, moyen certain d’atteindre l’orgasme, elle devient un réel problème lorsqu’on en devient dépendant. L’abus de toute chose étant nuisible, voici 5 choses qui risquent de vous arriver si vous abusez de masturbation.
1- Des blessures au pénis
Lorsque vous faites usage excessif de « savon » et ce, à plusieurs reprises dans une journée ; que vous répétez le rituel de nombreuses fois dans la semaine ou le mois, vous risquez de vous retrouver avec des lésions plus ou moins importantes sur votre pénis. Même si ces lésions sont légères, dans certains cas, elles peuvent se compliquer et conduire à une lapeyronie ( maladie dû à une cicatrisation excessive des corps caverneux présent sur la verge).
2- Des difficultés au niveau professionnel
Devenir un junkie de masturabtion aura irrémédiablement des effets sur votre vie professionnelle. La masto peut faire de vous un accro, tout comme n’importe quelle drogue classique. Lorsque vous atteignez ce niveau, il deviendra impossible pour vous de vous en passer. Cela d’une manière ou d’une autre va déteindre sur vos aptitudes professionnelles. Par exemple vous pourriez être amené à : arriver toujours tard au service, disparaître pendant de longues heures de travail, partir beaucoup plus tôt que cela ne vous est permis, vous concentrer beaucoup moins sur votre travail… juste pour pouvoir vous retrouver seul avec votre « main ».
3- Des pannes sexuelles
Le cerveau est un organe vraiment fascinant. Lorsque vous faites de votre main votre meilleur ami, le cerveau relie cet acte (ahoko) avec la sensation de plaisir extrême que vous ressentez à chaque fois que vous vous y adonnez. Lorsque ce level est atteint, il peut vous arriver fréquemment d’être en panne sexuelle lorsque vous devez faire l’amour avec une fille aussi sexy et désirable qu’elle soit. En d’autres termes, votre engin refusera de se lever parce que votre cerveau aura associé le plaisir (orgasme) à la masturbation.
Si cela vous arrive, vous devez vous faire consulter.
4- Les pensées récurrentes
Comme toute addiction, la dépendance à ahoko conduit à avoir des idées fixes à n’importe quel moment. Pour faire simple, vous pourrez être en pleine réunion lorsque pour une raison ou une autre, vous aurez envie « d’aller vous mettre bien », entrainant la réaction instinctive de votre verge. Gênant n’est-ce pas ? Cela peut se produire n’importe où, plusieurs fois dans la journée conduisant à une gêne certaine.
5-L’impossibilité de diminuer la fréquence ou d’arrêter
Vous saurez que vous êtes devenu dépendant lorsque vous aurez perdu le contrôle. Si vous avez pris conscience de votre addiction et que malgré toute votre volonté et votre bon vouloir vous n’arrivez pas à arrêter ou du moins en diminuer la fréquence, pensez à consulter un spécialiste pour avoir son aide. Parce que seul vous n’y arriverez pas quelles que soient les techniques que vous utiliserez.
En effet, “il n’y a rien de mal à recourir à la masturbation, mais si ça devient préjudiciable pour votre vie, alors vous devez la traiter comme vous le feriez pour toute habitude néfaste.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires