RCA: fabrication locale des masques envisagée par le gouvernement contre le COVID-19

Covid19, le port de masque, bientôt généralisé sur le territoire centrafricain. L’objectif est de faire de sorte que cette maladie, déjà à transmission locale, ne se transforme pas en épidémie. L’annonce a été faite ce lundi 06 avril 2020 par le ministre de la Santé Pierre Somsé lors d’une conférence de presse animée conjointement par le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr. Severin Von Xylander, sur les avancées et perspectives de la maladie à coronavirus en Centrafrique.

0
1308
Centrafrique-Covid-19-Pierre-Somsé-Ndjoni-Sango
Dr-Pierre-Somsé-ministre-centrafricain-de-la-santé-publique-@Photo-Erick-Ngaba

Par Grace NGBALEO

Dr Pierre Somsé, ministre centrafricain de la santé publique @Photo Erick Ngaba
Dr Pierre Somsé, ministre centrafricain de la santé publique @Photo Erick Ngaba

Bangui 12 avril 2020—(Ndjoni Sango) : Covid19, le port de masque, bientôt généralisé sur le territoire centrafricain. L’objectif est de faire de sorte que cette maladie, déjà à transmission locale, ne se transforme pas en épidémie. L’annonce a été faite ce lundi   06 avril 2020  par   le ministre de la Santé  Pierre Somsé  lors d’une conférence de presse animée conjointement par   le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Dr. Severin Von Xylander, sur les avancées et perspectives de la maladie à coronavirus  en Centrafrique.

En réponse à la presse sur le  port de masque qui  tend à devenir universel, et comment s’en procurer en RCA, le ministre a  fait savoir à la presse   que le gouvernement et ses partenaires  ont  un projet de fabrication des masques en riposte à la maladie à Corona virus

«Les masques, nous y pensons. c’est une question qui va être  portée à l’examen du comité  de crise  et le chef de l’Etat, à commencer à explorer avec des hommes d’affaires nationaux, la possibilité d’une production locale .A notre niveau, nous avons déjà engagé des recherches auprès des institutions compétentes  dont l’agence française  de normalisation qui a déjà mis en ligne des normes de fabrication de masques pour servir de barrières. Elle nous a même répondu parce qu’on l’a contactée, et qu’elle est prête  à nous guide, et à nous appuyer dans ce sens. Donc on peut bien fabriquer des masques ici, c’est ce qui a commencé dans beaucoup d’autres pays ».

«  La distribution de ces masques ne sera pas gratuite, mais le prix sera  à la portée de toutes les bourses »,  a répété le membre du gouvernement.

«  Il y a des partenaires qui sont disposés à promouvoir la fabrication de ces masques pour leur distribution, pour promouvoir des petits commerces. Aujourd’hui même, sur le marché, vous n’avez pas de masque gratuit, un masque c’est à partir de 500F à 17000Fcfa. Des masques qui seront  fabriqués, leurs prix seront  à la portée de toutes les bourses parce qu’ils seront sponsorisés », a renchéri Dr Pierre Somsé.

Rappelons qu’au début du Covid 19, le port de masque chirurgical  qui  a pour but de réduire  de façon significative le risque de transmission  du coronavirus par la toux ou par la simple respiration ,ne se limitait  qu’aux  patients et personnels soignants.  C’est depuis le début de ce mois d’avril qu’il tend à devenir universel.

Par exemple en France, en la date du  03 avril, l’Académie Nationale de médecine recommande que le port du masque « grand public » ou « alternatif » soit obligatoire pour les sorties nécessaires en période de confinement.

En Centrafrique, une décision sera prise dans les jours qui suivent recommandant l’usage des masques en plus des autres   gestes barrières comme  l’usage d’eau et du savon, l’interdiction d’attroupement pour plus de 15 personnes et autres …

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires