RCA: la France accorde 1,280 milliard de FCFA pour des soins gratuits dans le Nord –est du pays

0
681
Centrafrique-France-soins-gratuits-Ndjoni-Sango
Signature entre l'ambassadeur de France à Bangui Eric Gerard, et les ministres centrafricains de la coopération et de la santé Félix Moloua et Pierre Somsé à Bangui

Par Grâce NGBALEO

Bangui 28 avril 2020(Ndjoni-Sango) : Bientôt, des caravanes de santé fourniront des soins gratuits aux populations du Nord –Est de la Centrafrique. C’est dans le cadre du projet  dénommé Songo(Amitié), financé par la France à la hauteur de 1,950 million d’euros, soit 1,280 milliard de FCFA.         

Les populations les plus vulnérables de la région sanitaire 5 à savoir, Bamingui-Bangoran, Vakaga et  Haute-Kotto sont ciblées par ce programme. La réalisation de ce projet se fera par la  fourniture en caravanes, d’une gamme de soins.

Des ambulances seront  mises à contribution. Les points de relais pour les populations éloignés sont les hôpitaux des districts de Ndélé, Birao,et Bria et quelques formations sanitaires. À travers ce projet, les acteurs communautaires et de la santé des trois préfectures concernées  verront également  leurs capacités renforcées.

 « La population de Vakaga, Bamingui-Bangoran et Haute-Kotto a beaucoup souffert, la santé est fragilisée, pas de route, pas d’ambulance, ce qui rend difficile l’accès aux soins  surtout pour les femmes enceintes », justifie Pierre Somsé, ministre de la santé et de la population, le choix de la localité.

L’idée d’apporter à la population des soins de santé de qualité,  fait partie des projets mis en place rapide, dans lequel la France est engagée auprès du gouvernement pour accompagner l’accord de paix et pour le faire vivre, explique Eric Gérard, l’Ambassadeur de France à Bangui.

En poursuivant que la santé est précieuse, il a par ailleurs signalé que les matériels sont en train d’arriver  pour  le démarrage dans un bref délai de ce projet

« Il n’y a pas de bien plus précieux que la santé, c’est une démarche sanitaire, une démarche humaine, une démarche  altruiste, c’est une façon de dire qu’on est ensemble dans cette situation. Les véhicules, les ambulances sont en train d’arriver. Le  démarrage  sera pour très bientôt ».

La lettre d’entente pour lancer le Songo, a été signé ce lundi 27 avril 2020 par Pierre Somsé, ministre de la santé et de la population, Eric Gérard, Ambassadeur de France à Bangui et Félix Moloua, ministre de l’Economie, du Plan, et de la Coopération.

avatar
  S’abonner  
Notifier de