RCA: le non-respect des mesures barrières aux marchés KM5 et Pétévo

0
489
Centrafrique-marché-Pétévo-Ndjoni-Sango
Des vendeurs à la sauvette au mauché Pétévo à Bangui @photo Erick Ngaba

Par Naomie BENGUE

Bangui 16 Mai 2020—(Ndjoni Sango) : Il est difficile de respecter la distanciation sociale, le lavage régulier des mains, et le port de masques dans certains marchés de la capitale centrafricaine. Les marchés comme Mamadou Mbaïki, communément appelé marché KM5 dans le 3ème arrondissement de Bangui, et celui de Pétévo dans le 6ème arrondissement, sont réputés pour cet acte d’incivisme au respect des mesures préventives contre le Covid-19.

Le lavage régulier des mains avec du savon, la distanciation sociale de 1 mètre ou le port des masques, consignes édictées par les autorités sanitaires, ne sont pas observées par ceux qui s’approvisionnent et ceux qui vendent dans ces dits marchés. Ils se saluent toujours avec la main et ne cherchent pas à se mettre à distance des autres. Tout le monde se masse dans ces marchés pour exercer les activités commerciales.

Au marché Pétévo dans le 6ème  arrondissement par exemple, il est difficile de circuler librement. Les vendeurs à la sauvette envahissent la grand ’route qu’empruntent les engins et piétons.

Même situation observée au marché Mamadou Mbaïki ou le KM5 considéré comme étant le poumon économique de la capitale. Une marée humaine se bouscule, sans gêne, pour se procurer des produits de première nécessité.

C’est ce que craint Moussa, l’un des commerçants du marché KM5, quant au risque de la propagation du Coronavirus au sein de la masse.

« Vraiment, personne ne respecte ces mesures dans notre coin. Tout le monde fait comme si cette maladie est une affaire des autres. Il faut que les autorités se penchent sur cet aspect dans notre localité », aura-t-il déploré.

Nombreux sont les commerçants qui refusent de croire à l’existence de cette maladie. Car, pour eux « c’est Dieu qui nous protège de ce coronavirus ».

Face à ce constat, il est indispensable d’intensifier la sensibilisation sur les risques de Covid-19 sur les lieux de rassemblement afin d’éviter la contamination à grande échelle. Il faut souligner que la République centrafricaine enregistre jusqu’en date de 14  mai 2020, 221 cas de contamination de la maladie à coronavirus, dont 22 cas guéris et zéro cas de décès.

avatar
  S’abonner  
Notifier de