RCA: Les évidentes poursuites des efforts de Touadera pour le paiement des salaires

0
434
Centrafrique-Touadera-Dondra-Ndjoni-Sango
Le ministre des finances Henri-Marie Dondra et le Président Faustin Archange Touadera @photo Com MFB

Thomas KOSSI

Bangui 16 mai 2020- (Ndjoni Sango) : Les travailleurs centrafricains devant œuvré pendant des années passées, se réjouissent du fait que d’un moment à l’autre, leur salaire non versé est sujet à la comptabilité. Le Président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, comme il a eu la bonne volonté de le faire, a pu regrouper ses proches collaborateurs pour les instruire dans ce sens. Le Premier ministre et le ministre des Finances et du Budget, ont reçu l’ordre de paiement des arriérés de salaire du mois d’avril 2002.

Cette disposition du Professeur F.A.Touadera, arrive à un moment donné, tant avant lui, aucun Chef d’Etat n’a eu la ferme volonté de réjouir ainsi les compatriotes placés dans des situations de délicatesse, aujourd’hui, avec la pandémie du coronavirus.

Comment ne pas pleurer de joie quand une telle aubaine s’ouvre aux concitoyens en période de précarité quand le malaise ne permet pas que tout le monde soit dans la paix ?

Cette bénédiction ouvre la peine aux femmes et hommes de se concentrer, tant la gaieté de vivoter renforce l’individu d’aller en confinement qui ne dit pas ce que l’avenir réserve aux fils et hommes de Centrafrique.

La vie mérite que le vivant ne perde pas le courage de vivre. Tant les aléas au quotidien ne prêtent pas le cœur à se croire sans malade physique. En pensant que les soucis du monde ne favorisent guère la foi de s’en sortir. Dommage !

Mais pourquoi espérer que les circonstances ne perdent pas le temps qui s’échappe ? L’aubaine qui s’offre aux individus que nous sommes, permet que les croyants  gardent leur courage et croient que la vie est sans rappel.

Que la joie de vivre nous guide à penser que les uns pensent effectivement aux autres. Parce que, tendre la main aux pleurs des misérables, fait pousser l’espoir de nager sans peine.

avatar
  S’abonner  
Notifier de