RCA: le RJSCPH renforce la capacité des journalistes sur la lutte contre le COVID-19

0
285
Centrafrique-RJSCPH-Ndjoni-Sango
Reforcement des capacités des journalistes sur la lutte contre le Covid-19 @photo Marly Pala

Par Marly PALA

Bangui 18 mai 2020—(Ndjoni Sango). Le Réseau des Journalistes Sensibles au Conflit et de la Prévention des messages de Haine forme les professionnels des médias sur la lutte contre le COVID-19 en République Centrafricaine. Cet atelier de renforcement des capacités a eu lieu, le samedi, 16 mai dans la salle de conférence du centre Mgr Joseph Cucherousset à Bangui, en présence de plusieurs journalistes, venus de différents organes et stations.

Depuis la découverte de la pandémie de la maladie à Coronavirus en République Centrafricaine, des campagnes de sensibilisation ne cessent de se faire dans le pays, en sus des mesures barrières édictées par les autorités.

A cet effet, les journalistes ne se sont pas  mis à l’écart dans la lutte contre cet ennemi inconnu qui frappe de plein fouet, le monde entier. C’est dans cette optique que le Réseau des Journalistes Sensibles au Conflit et de la Prévention des messages de Haine ont organisé cet atelier de formation, concernant la lutte contre ce fléau.

Une initiative qui vise à outiller les professionnels des médias afin de leur permettre de savoir comment sensibiliser sur la lutte contre le COVID-19, d’après Eustache Michael Mounzatela, coordonnateur du RJSCPH.

« Nous avons convié ces professionnels des médias aujourd’hui pour les entretenir sur ce qu’est le COVID-19.  Vous êtes sans savoir que cette pandémie a causé beaucoup de dégâts dans le monde entier et la RCA en particulier. Au début, nous pensons que cela n’arrivera pas ici, mais aujourd’hui, nous comptons près de 300 cas contaminés. Du coup, nous nous sommes dit qu’il faudrait que nous nous réunissions en tant que professionnels des médias pour réfléchir sur comment est-ce que nous allons pouvoir contrer cette pandémie. C’est pourquoi nous avons invité un médecin et des juristes. Car le COVID-19 ne concerne pas seulement ceux qui sont malades. Mais il y a aussi la question de stigmatisation des personnes qui sont issues des gens contaminés. Parce qu’aujourd’hui, on pointe du doigt les expatriés, d’importateurs du virus. Ce qui cause de problèmes. Raison pour laquelle nous avons par l’appui de la MINUSCA, organisé cette rencontre avec les journalistes pour qu’à la suite, ils vont au niveau de leurs organes, revoir la manière de communiquer sur le COVID-19, afin qu’ils puissent sensibiliser la population sur le danger de la stigmatisation », a-t-il expliqué.

Signalons que plusieurs débats, communication et méthodologie de sensibilisation ont été faits par des différents intervenants entre et autres les médecins, les juristes et aussi des journalistes sur des questions liées à la lutte contre la pandémie de la maladie à Coronavirus dans le pays.

Il faut rappeler que cet atelier de renforcement des capacités sur la lutte contre le COVID-19  intervient alors que la République Centrafricaine a déjà enregistré 327 cas de contamination en raison de 13 guéris.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments