RCA: à Obo, les FACA prouvent leur montée en puissance face à l’agression de l’UPC

0
2215
Centrafrique-FACA-Ndjoni-Sango
Des soldats FACA en fin de formation à Berengo

Par Erick NGABA

Bangui 21 Mai 2020— (Ndjoni Sango) : A Obo, dans le Haut-Mbomou, localité située à l’extrême Sud-Est de la République centrafricaine, les éléments des Forces armées centrafricaines (FACA) ont démontré qu’ils sont des guerriers devant n’importe quels adversaires. Ils ont mis en déroute les cohortes du mercenaire nigérien Ali Darassa de l’Unité pour Paix en Centrafrique (UPC) qui voulaient cout que cout assiéger la ville stratégique d’Obo.  

De violents combats ont opposé durant deux jours, du mardi à mercredi, les soldats FACA aux rebelles de l’UPC à Obo. Malgré un effectif limité avec des petits calibres, ces soldats ont mis en exergue les acquis de différentes formations qu’ils ont bénéficiés. Ils ont mis en déroute les éléments de l’UPC qui tenaient à prendre cette ville stratégique de par sa position géographique avec les deux Soudans.

Au moins une dizaine d’éléments rebelles de l’UPC ont été neutralisés par les soldats FACA. A cela s’ajoutent des prisonniers dans les rangs de l’UPC, et des armes saisies, comme l’indique le communiqué du gouvernement.

« Les Forces Armées Centrafricaines (FACA) ont repoussé l’attaque des agresseurs de l’UPC lancée ce matin à Obo. Depuis cet après-midi et au moment de ce poste, les FACA les ont repoussé à plus de trois kilomètres du centre-ville et sont en train de mener un ratissage. Le bilan provisoire fait état d’une dizaine de morts et des prisonniers dans les rangs de l’UPC, ainsi que la saisie de plusieurs de leurs armes. Un élément des FACA a été blessé à la jambe ».

Une fois de plus, les soldats FACA ont prouvé leur montée en puissance face aux rebelles de l’UPC qui se sont renforcé par centaine pour prendre la ville d’OBO où les éléments FACA ont été déployés.

Grâce à la formation et aux dotations en moyens militaires par la Fédération de la Russie, les FACA font toujours leurs preuves pour assurer la protection de la population et défendre le territoire national face aux menaces des envahisseurs.

L’attaque des éléments de l’UPC sur les positions des FACA à Obo intervient après plusieurs appels à la cessation des hostilités lancés de part et d’autres par le Président centrafricain, Faustin Archange Touadera, et le Secrétaire Général des Nations unies, Antonio Guterrès, en cette période sanitaire provoquée par la pandémie de Coronavirus.

L’UPC d’Ali Darassa est l’un des groupes signataires de l’accord de paix qui n’hésite pas à le violer.  De surcroît, plusieurs représentants de ce mouvement sont nommés au gouvernement et à la Présidence, mais le mouvement affiche toujours une attitude de va-t-en-guerre avec le gouvernement.

avatar
  S’abonner  
Notifier de