RCA: que pense la population des prestations des FACA et celles de la Minusca?

0
1542
Centrafrique-FACA-MINUSCA-Ndjoni-Sango
Les éléments des FACA et Minusca en patrouille à Ndélé

Par Thomas KOSSI

Bangui 22 mai 2020—(Ndjoni Sango) : Très tôt à l’avènement de la MINUSCA en République centrafricaine, les populations n’ont pas cessé de faire appel à leur armée nationale devant leur porter secours. Et pourtant, les clauses de la présence de ces  forces onusiennes s’établissant dans le pays, recommandaient une vigueur militaire devant décapiter l’imbécilité des groupes armés. Cependant, les victimes ne veulent toujours pas de ces soldats très bien équipés mais inoffensifs au contraire.

Bien de situations de terrain prouvent à suffisance que les militaires internationaux sont à leur étape d’apprentissage de métier d’armes. Leur préoccupation que tout le monde aura comprise à partir de leur prestation avec les armes, ne veut que  dire, que l’argent sur tous les plans, passe avant tous les autres ersatz du monde.

C’est dire en clair que nous avons plus affaire avec des touristes en quête de leur hobby que de protéger un peuple avachi et dépassé. Telle n’est pas la grande décision de l’ONU qui entend protéger la population mondiale en cas de malheur inévitable.

Or, pour le moment, le Centrafrique vit ostensiblement la rigolade de ces directives de ceux qui mènent l’univers. Que pensez de ce comportement des femmes et hommes conviés à protéger cette cause commune devant essaimer le Blanc, le Noir, le Jaune, le Métis, et bien d’autres races ?

Tout devient triste si l’on recensait les misères ou les formidables chaos des soldats de la paix. Parce que la planète aura la honte universelle si la vérité sera mise à nue. Cela revient à dire que les FACA gagnent une bonne note quand elles sortent militairement. Leur incapacité ou leur limite ne reste qu’au niveau de la faiblesse de leur manque terrible de matériels.

En revanche, les voir faire preuve de tactiques et de stratégies dans leur maniement professionnel, elles expriment leur super capacité qui détraque les soldats à la gomme à se voir par des peuples maudits.

Malheureusement que l’aide que l’on se plaise à donner à la République centrafricaine, reste et demeure la seule et unique force du donateur. Parce que, comme l’on aime à le dire couramment : « La main gauche ne doit pas savoir ce que donne la main droite ».

avatar
  S’abonner  
Notifier de