RCA: les USA saluent les efforts du gouvernement dans la lutte contre la traite des personnes

0
430
Centrafrique-Lucy-Tamlyn-Ndjoni-Sango
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera et Lucy Tamlyn, ambassadrice des USA à Bangui

Par Grace Ngbaléo

Bangui 1er 2020—(Ndjoni Sango) : La République centrafricaine, fait partie des pays du monde où des millions d’hommes, de femmes et d’enfants sont victimes de la traite.  Le pays a fait des avancées significatives en matière de réduction et de soutien aux victimes de cette traite.

Dans un communiqué de presse publié à Bangui  le 29 juin dernier, le  Gouvernement des Etats Unis d’Amérique (USA) se félicite des efforts consentis par le gouvernement centrafricain dans le cadre de la lutte contre la traite des êtres humains.

La RCA a enregistré des progrès très importants dans la lutte de traite des personnes même si des efforts restent à faire reconnaissent les USA dans le communiqué.

« la République centrafricaine (RCA) avait fait des progrès importants en matière de la lutte contre la traite des personnes. Le gouvernement des États-Unis souhaite saisir cette occasion pour féliciter le gouvernement centrafricain pour ses efforts. Il y a encore du travail à faire, mais ces réalisations constitueront une base solide à partir de laquelle il sera possible de réaliser de nouveaux progrès en partenariat avec les organisations internationales, la société civile, et les partenaires bilatérales », indique le communiqué.

La traite des personnes constitue aujourd’hui une sorte d’esclavage moderne. Pour ce faire, la sensibilisation, l’accompagnement des victimes la traduction des bourreaux devant la justice restent et demeurent primordial pour une lutte efficace contre ce fléau.

« Il faut sensibiliser les gens par rapport à cet esclavage moderne. Il faut identifier les victimes et leur donner les soins nécessaires pour qu’ils puissent regagnent leur liberté et leur dignité. Il faut entamer les poursuites judiciaires contre les malfaiteurs qui gèrent les réseaux criminels. Il faut que les leaders des groupes armés soient tenus pour leurs crimes contre l’humanité. C’est une lutte qu’on mène ensemble et j’ai assuré le chef de l’État de l’engagement américain de soutenir ses efforts», précise Lucy Tamlyn, l’ambassadeur des États-Unis d’Amérique en République centrafricaine.

En termes de traite des êtres humains, la loi américaine de 2000 sur la protection des victimes de traite ainsi que le rapport annuel sur la traite des personnes sont considérés comme  les principaux outils diplomatiques utilisés par le gouvernement des États-Unis d’Amérique pour collaborer avec les gouvernements étrangers.

Ces outils traduisent l’engagement du gouvernement des États-Unis d’Amérique à jouer un rôle de premier plan mondial sur cette question clé des droits de l’homme et de l’application de la législation.

La Centrafrique  également possède  déjà un Plan d’Action de lutte contre la traite des personnes avec des mesures sur le plan social, juridique et sécuritaire.

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments