RCA: la nécessité de pacifier la région nord-ouest en prélude des élections

0
733
Centrafrique-3R-Ndjoni-Sango
Le leader du mouvement 3R, Sidiki Abbas en caricature @Jimmy Nzeko

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 17 juillet 2020—(Ndjoni Sango) : La région Nord-ouest de la République centrafricaine vit depuis deux mois dans une instabilité chronique. Le bras de fer qu’il y a entre le mouvement 3R de Sidiki Abbas, le gouvernement et la Minusca provoque un climat d’instabilité dans cette partie de la RCA qu’il faut pacifier.

La République centrafricaine est à quelques pas des élections présidentielle et législative. Aujourd’hui, nous sommes à cinq mois de ka tenue du scrutin. L’Autorité Nationale des Elections poursuit le processus d’enrôlement des élections sur la liste électorale.

La région nord-ouest de la RCA regorge beaucoup d’électeurs qui ont aussi besoin de se prononcer sur ces élections. Il est nécessaire de leur donner la possibilité de s’exprimer.

A l’allure où vont les choses, on se demande si les habitants de nord-ouest auront tous la possibilité de voter le 27 décembre 2020. Car, l’opération militaire lancée contre le mouvement 3R perdure. Et le patron de ce mouvement à majorité peule, a juré dans un communiqué de rendre la région Nord-ouest « ingouvernable ».

Cette menace de Sidiki est à prendre au sérieux. Le gouvernement et la communauté internationale doivent tout mettre en œuvre pour débloquer cette situation qui pourrait faire échec à la tenue des élections dans le Nord-ouest de la République centrafricaine.

Comme l’a si bien dit le président du parlement centrafricain, Laurent Gone Baba, dans son dernier discours, il faut des actions robustes contre les agitations des hors-la-loi sur l’ensemble du territoire.

Or, l’accord de paix du 6 février 2019 a permis de le retour progressif de la stabilité dans cette partie du pays avec la mise place des Unités Spéciales Mixtes de Sécurité (USMS), une brigade de sécurité composée des soldats réguliers et ex-combattants dont les éléments de 3R. Mais, aujourd’hui, nous sommes en train d’assister au revirement de la situation.

Alors que les élections doivent se tenir aussi dans cette région, il est donc nécessaire de rétablir le climat de la stabilité afin de garantir la réussite des scrutins.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires