RCA: l’embargo sur les armes, un projet de l’occident pour maintenir le pays dans le chaos

0
443
Centrafrique-Embargo-Ndjoni-Sango
Le président centrafricain Faustin Archange Touadera et le chef d'Etat major des FACA Zéphirin Mamadou en caricature@Jimmy Nzeke.png

Par Erick NGABA

Bangui 30 juillet 2020—(Ndjoni Sango) : L’embargo sur les armes à destination de la République centrafricaine est une mafia des superbes puissances mondiales qui trouvent l’occasion de maintenir le pays dans l’impasse. Mais, cela pour combien de temps?

L’embargo imposé par le Conseil de Sécurité des Nations unies à destination de la République centrafricaine n’a fait que trop durer. Depuis 7 ans déjà, l’embargo est prorogé à la volonté de ceux qui tirent le plaisir dans la souffrance du peuple centrafricain pris en étau par les groupes armés.

Malgré les efforts déployés par les autorités centrafricaines dans le processus de la restauration de l’armée nationale, on assiste encore à la prorogation de l’embargo. Cette fois ci, l’embargo va durer jusqu’au juillet 2021, contrairement à la précédente prorogation qui n’a fait que 6 mois grâce au lobbying de la Russie et de la Chine en faveur de la RCA.

Ce qui est marron dans cette histoire, l’ONU maintient  l’embargo sur les armes empêchant ainsi les Forces armées centrafricaines (FACA) d’être équipées convenablement, alors que les groupes armés qui écument le territoire centrafricain, ne sont pas empêcher de se ravitailler en armes. Quel est cette politique de deux poids et deux mesures?

Or, l’embargo a été imposé afin d’empêcher la prolifération et le trafic illicite des armes de guerre en République centrafricaine. Cette mesure devrait permettre à l’ONU de maitriser et empêcher le flux des armes dans le pays.

Mais malheureusement, les Nations unies ne s’investissent pas dans la lutte contre la prolifération des armes en RCA. Elles ne se contentent que des régimes de  l’embargo qui n’a de répercutions que sur les Forces armées centrafricaines.

Alors que le pays fait aujourd’hui face à d’énormes défis sécuritaires pour aller aux élections. Et l’armée nationale doit être équipée pour relever ce défi. On a l’impression que le succès remporté par les FACA sur les théâtres d’opérations n’arrange pas l’occident qui veut que la RCA soit maintenue dans la précarité afin de dépendre de l’aide internationale.  Après tout, le peuple centrafricain doit se mobiliser contre cette injustice occidentale.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments