RCA : la Banque mondiale tisse un cadre de partenariat économique

0
463
Centrafrique-Bangui-Ndjoni-Sango
Vue partielle de la capitale centrafricaine, Bangui @photo Diaspora

Par Christelle ADRISSE

Bangui 7 septembre 2020—(Ndjoni Sango) : « Un nouveau cadre de partenariat avec la République Centrafricaine », c’est ce qui a été dit le mardi dernier à Washington, lors du conseil des administrateurs du Groupe de la Banque Mondiale d’ici 2021-2025. Ce cadre permet la relance de l’économie centrafricaine.

Lors de cette réflexion, le Groupe a fait mention que ce partenariat s’étendra sur les cinq années prochaines, dont l’objectif sera de renforcer la stabilisation, l’inclusion et la résilience, et qui visera en même temps à faire  asseoir la légitimité de l’Etat et à stimuler une importante croissance.

Selon les propos, le projet assorti est à la hauteur d’un budget pouvant atteindre 355 millions de dollars sur les 3 années et  sous réserve que le pays poursuive son action sur la voie de la stabilisation et de la paix. Or, la stratégie prévoit en outre, une allocation exceptionnelle pour le redressement de la République Centrafricaine.

Cet appui  du Groupe de la Banque Mondiale à travers le RCPCA est basé sur deux grands domaines, notamment, celui du développement du capital humain et de la connectivité pour renforcer la stabilité.

Tout en se basant sur l’éducation, la santé, l’énergie, l’eau et les routes.Ce qui  implique directement au soutien dédié au processus de paix, par le biais de la réintégration des ex-combattants, et de la promotion de la cohésion sociale dans les communautés divisées.

Il s’agit également de renforcer la gestion économique et la gouvernance pour associer la légitimité de l’Etat et stimuler la croissance. Tout en améliorant la gestion des finances publiques et la mobilisation des ressources domestiques.

Notons queles actions de la Banque Mondiale en RCA, comprennent 15 projets nationaux, qui sontestimés à 563,5 millions de dollars issus des fonds de l’IDA et de 2 projets pour un montant de 231 millions de dollars.

Précisons aussi que l’Association Internationale de Développement (IDA),a fait un don qui s’élève à 50 millions de dollars, ce qui a été finalement approuvé pour financer une opération à l’appui des politiques de Développement (DPO).

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments