RCA: la ville de Bambari où règnent la paix et le vivre-ensemble entre les communautés

0
633
Centrafrique-Bambari-Ndjoni-Sango
Monument des Martyrs au centre de la ville de Bambari @photo Cyrille Yapendé

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 9 septembre 2020—(Ndjoni Sango) : La paix et le vivre-ensemble semblent revenir définitivement à Bambari, ville préfectorale de la Ouaka dans le Centre-est de la République centrafricaine. Après que le terrible vent de la crise militaro-politique a sapé les bases de la relation entre les deux communautés vivant dans cette localité du pays depuis 2012 jusqu’à ce jour.

Depuis le déclenchement de la crise militaro-politique qu’a connue la République centrafricaine en 2012, les deux communautés dans un passé récent, se regardaient en chiens de faïence suite à la prise du contrôle de la préfecture par le groupe armé de l’UPC de Ali Darassa, d’obédience peulh et musulmane.

Ces deux dernières années, la paix et le vivre-ensemble règnent entre les deux confessions religieuses (chrétienne et musulmane). Dans le quartier Bornou, au nord de la ville de Bambari dont la quasi-totalité de personnes appartiennent la confession islamique, on peut aujourd’hui observer la présence massive des chrétiens qui font leur grand retour dans ce quartier.

Les musulmans qui ne pouvaient pas circuler librement dans les quartiers Sud de Bambari à l’exemple de Kidikra, fief des chrétiens,  ils se baladent désormais sans crainte ni inquiétude dans ces secteurs contrôlés auparavant par les miliciens Anti-Balaka.

Par ailleurs, du côté de loisirs, les chrétiens et les musulmans se retrouvent dans les caves, restaurants et bars pour partager les repas et les pots dans une ambiance très amicale. Ces  derniers veulent prouver aux yeux du monde entier que la crise qui a secoué le pays dans son ensemble, est loin d’être celle d’une religion.

Concernant la sécurité, la situation est sous contrôle des forces militaires de la MINUSCA, les forces de la sécurité intérieure (FSI) et les forces armées centrafricaines (FACA), qui font des patrouilles régulières, dont le seul but est d’assurer la sécurité de ces paisibles citoyens de cette partie de la Centrafrique.

Cette reprise du contrôle de la ville par les forces conventionnelles, rassure la population qui vaque librement à ses occupations 24/24 sans avoir la peur au ventre d’une éventuelle attaque ou braquage des groupes armés.

En dehors de la paix, la sécurité et le vivre-ensemble, beaucoup restent à faire dans le cadre de réhabilitations des édifices publics détruits et saccagés pendant la crise. Il s’agit par exemple de la Cour d’Appel de Bambari dont on peut voir les impacts des balles sur les murs.

A titre de rappel, la ville de Bambari est l’une des villes de province de la République Centrafrique qui a été touchée énormément pendant et après le coup d’état de la coalition Séléka qui a renversé mars 2013 le régime de l’ancien Chef d’Etat François BOZIZE.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires