RCA: la Banque mondiale s’engage à booster la relance économique

0
381
Centrafrique-banque-mondiale-Ndjoni-Sango
Le représentant pays de la banque mondiale à Bangui et le ministre centrafricain de la coopération @photo Marly Pala

Par Marly PALA

Bangui 24 septembre 2020—(Ndjoni Sango) : La Banque Mondiale, à travers l’Association Internationale de Développement dans un nouveau cadre de partenariat a appuyé la République Centrafricaine pour une relance économique en période de 2021-2025 avec un montant de 50 millions de dollars. La signature de cet accord a eu lieu le mardi 22 septembre en la salle de conférence du ministère  du plan et de la coopération à Bangui.

Après les crises militaro-politiques qui ont secoué et fragilisé la République Centrafricaine, le niveau de l’économie a pris un grand coup. Malgré le retour à l’ordre constitutionnel de 2016 avec l’avènement des nouvelles équipes dirigeantes, le niveau de l’économie tente de rehausser en dépit de la crise sanitaire, liée au COVID-19.

C’est dans cette optique que les partenaires au développement ne cessent de venir en aide à la République Centrafricaine dans l’objectif de renforcer la stabilisation, l’inclusion, la résilience et d’asseoir la légitimité de l’Etat et à stimuler la croissance.

Une occasion pour Han Fraters, représentant résident de la Banque Mondiale en Centrafrique, de souligner l’importance de ce partenariat :

« La RCA est à la croisée des chemins. L’accord de paix conclu il ya 18 mois, s’est révélé difficile à mettre en œuvre. Cependant, il tient bon. A l’heure où se prépare la tenue des élections groupées, le pays a une occasion unique de créer des conditions qui permettront aux Centrafricains de tirer pleinement profit des dividendes de la paix », a-t-il expliqué.

Pour Félix Moloua, ministre du plan et de la coopération, ce partenariat est d’une importance capitale pour le plan de relèvement et de consolidation de la paix :

« Depuis son accession au pouvoir, le Chef de l’Etat a signé des accords de partenariat avec Washington et cela a abouti avec beaucoup d’autres accords des fonds et celui d’aujourd’hui. Mais cette somme de 50 millions de dollars est la plus importante. Car depuis la table ronde de Bruxelles en 2016, le volume de portefeuille a presque triplé en 3 ans, preuve d’un partenariat agissant que le gouvernement compte exploiter pour les 5 prochaines années », a-t-il détaillé.

Cette aide de la banque Mondiale qui est la énième, intervient au moment où la République Centrafricaine s’apprête à organiser les élections groupées d’ici la fin d’année.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments