RCA: « On sent un engouement de la population pour aller aux élections » Albert Yaloké Mokpème

0
381
Centrafrique-Albert-Yaloké-Mokpème
Albert Yaloké Mokpème, porte-parole de la présidence centrafricaine@photo Erick Ngaba

Par Erick NGABA

Bangui 12 octobre 2020—(Ndjoni Sango) : Face aux démarches inavouées de l’opposition en faveur du report des élections groupées en Centrafrique, la Présidence de la République rassure et dénonce les tentatives visant à faire échec à la tenue du scrutin dans le délai imparti. 

Au cours d’un point de presse le vendredi dernier à Bangui, le ministre conseiller et porte-parole de la Présidence, Albert Yaloké Mokpème, a fait savoir que le peuple centrafricain qui affiche un engouement d’aller aux élections, n’est pas dupe pour se laisser berner par les manœuvres de l’opposition.

En effet, la République centrafricaine se prépare à aller aux élections présidentielle et législatives le 27 décembre 2020. L’opposition qui semble ne pas être prête à aller à ces élections, multiplient des démarchent auprès des institutions internationales pour le report des élections.

La Présidence de la République ne voit pas de bon œil la note envoyée par l’opposition au président congolais Denis Sassou Nguesso pour une médiation avec le pouvoir en place à propos de la tenue du scrutin en RCA.

Elle minimise leur possibilité à aller aux élections du 27 décembre 2020. Car, dit-elle, beaucoup de leaders dans la COD 2020 ne seraient pas à mesure d’aller valablement aux élections.

« Il y a quatre catégories de candidats opposés à la tenue des élections du 27 décembre 2020. Il y a ceux ne sont pas sûrs d’être retenus par l’ANE parce qu’ils ne remplissent pas les conditions. Ceux-là se battent comme des beaux diables pour que les élections n’aient pas lieux. Il y a ceux militent pour soit disant une transition qu’on n’en veut pas. Parce que par le passé, ils ont été nommés ministres. Ils considèrent qu’aller aux élections, il n’y a aucune chance pour eux. Leur seule chance de revenir aux affaires est qu’on repousse les élections. Il y a ceux qui n’ont pas de moyens pour battre campagne. Parce que le COVID-19 est passé par là. Et il y a ceux qui n’ont aucune chance, parce que les Centrafricains n’ont plus confiance à ces conspirateurs et manipulateurs », a martelé Albert Yaloké Mokpème, ministre conseiller et porte-parole de la Présidence.

Le Porte-parole de la Présidence a estimé que la population centrafricaine affiche un désir d’aller aux élections du 27 décembre 2020.

« Les Centrafricains ne sont pas dupes. Aujourd’hui, on sent un engouement de la population pour aller aux élections. Donc, on va aux élections », a-t-il renchérit.

Pour le ministre Mokpème, les conditions dans lesquelles les élections du 2015-2016 ont été organisées sont difficiles que celles d’aujourd’hui.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments