RCA: le cardinal Nzapalainga exhorte les chrétiens et musulmans à préserver l’unité

0
999
nzapalainga-ndjoni-sango-CENTRAFRIQUE
Le Cardinal centrafricain Dieudonné Nzapalainga en conférence de presse @crédit photo Marly Pala

Par Marly PALA

Bangui 3 janvier— (Ndjoni Sango) : Après une tournée effectuée dans plusieurs diocèses de l’arrière-pays, le cardinal Dieudonné Nzapalainga dresse le bilan et présente des vœux du nouvel an aux centrafricains. Ce compte rendu a été fait le mercredi, 30 décembre lors d’une conférence de presse, tenue à l’évêché à Bangui.

Après la venue du Pape François en Centrafrique en fin novembre 2015, afin de redonner espoir de paix dans le pays longtemps meurtri par les crises à répétition, il a créé un an après, le cardinal Dieudonné Nzapalainga pour pouvoir poursuivre les œuvres de prédication à la paix.

C’est dans cette optique que ce dernier a effectuée des tournées dans les diocèses de l’arrière-pays pour toucher du doigt, les conditions de vie de ces populations mais aussi de dire des messes pour le salut de la nation en cette période très cruciale.

A en croire le cardinal Dieudonné Nzapalainga, cette tournée est une occasion de toucher du doigt, les réalités sanitaires, socioprofessionnelles et infrastructurelles du pays :

« Au retour de Rome en 2016, lors de la messe d’action de grâce, les Evêques de Centrafrique, mes collaborateurs m’ont demandé de passer dans les différents diocèses du pays  pour rencontrer et prier avec les chrétiens. Suite à cet appel, j’ai entrepris des tournées qui  m’ont conduit à Bouar, Bangassou, Kaga-Bandoro, Bossangoa, Mbaïki et Berberati. Ce fut une occasion pour moi de toucher du doigt, les difficultés que rencontrent les centrafricains de l’arrière-pays. Mais j’ai aussi rencontré des leaders religieux, musulmans et protestants en vue de les exhorter et les encourager de continuer à vivre la cohésion sociale et à préserver l’unité », a expliqué le cardinal.

Il a ensuite appelé le peuple centrafricain à se lever en tant qu’un seul homme et dans un même langage pour stopper les violences qui fragilisent le pays et a souhaité que cette nouvelle année 2021 soit pour le pays et les centrafricains, une année de paix durable, de réussite et de développement.

Signalons que plusieurs points concernant le système éducatif, sanitaire et sécuritaire ont été soulevés, lesquels des points, le cardinal a répondu, en demandant aux autorités d’en faire face pour l’épanouissement de la jeunesse et le retour définitif de la paix en République Centrafricaine.

Cet appel du cardinal intervient trois jours après les élections groupées et où plusieurs agitations des groupes armés se font sentir dans l’objectif de boycotter ledit scrutin.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires