RCA: les FACA inspirent confiance au peuple centrafricain

0
852
FACA-ndjoni-sango-centrafrique
Les forces armées centrafricaines sur le front

Par Leïla MBONGUI

Bangui 21 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : La Cour constitutionnelle a proclamé le mercredi 18 janvier 2021, Faustin Archange Touadera vainqueur du double scrutin du 27 décembre dernier.  Ce verdict définitif qui a mis fin aux suspens, marque la victoire de la démocratie sur les forces non conventionnelles et du droit sur les armes.

Cette victoire du peuple centrafricain est due à la détermination et au dévouement des FACA qui  se mettent très tôt à l’avant-garde dans le Plan Intégré de la Sécurisation des Elections(PISE).

La guerre asymétrique déclenchée par la coalition des patriotes pour le changement qui n’est rien d’autre que la Coalition voilée des prédateurs criminels, a été prévisible. Le but de cette manœuvre  dilatoire voué à l’échec est de saborder la tenue des élections groupées du 27 décembre 2020.

Mais malgré les atrocités lancées, le centrafricain  est resté imperturbable face aux agissements de l’ennemi. Il a  fait preuve d’amour démocratique  et du patriotisme en allant exprimer son choix pour mettre fin à la roublardise politique qui  n’a désormais plus droit de cité.

La forte mobilisation du peuple centrafricain  d’aller exercer  son droit civique trouve sa motivation dans le plan intégré de la sécurisation des Election où les FACA se place au premier rang pour parer à toute éventualité et en découdre avec les démons de la division.

Ce qui justifie à sa juste valeur la confiance renouée avec les forces armées centrafricaines  qui ont fait essuyer aux ennemis dans leur rang, de lourdes pertes en vies humaines.  Ce sentiment  collectif de sécurité souligne également la reconnaissance manifeste du peuple centrafricain qui reste sans doute derrière la grande-muette.

A cette liste, il faut ajouter les forces alliées entre autres la Russie, le Rwanda et la MINUSCA qui n’ont pas démérité sur le théâtre d’opération. Ensemble, elles ont neutralisé les forces négatives de la CPC qui  ne sont pas encore totalement vaincues. Ce qui requiert une franche collaboration et la coopération de la population dans cette lutte acharnée pour une victoire totale sur les ennemis de la paix définie dans le plan politique du président centrafricain Faustin Archange Touadera en matière de l’armée.

Ce dévouement de FACA  à défendre mordicus et sans recule est le fruit de leadership éclairé du  chef d’Etat-major des Armées, Général de division Zéphirin MAMADOU qui ne cesse de rendre visite à sa troupe sur le terrain afin de les galvaniser. La défense ferme de Boali, Bangassou, Bouar, Grimari, Dékoa, Damara et Bangui en est une illustration.

Quant aux intrépides soldats FACA décédés sur le champ d’honneur, leurs noms seront écrits en lettre d’or et gravés dans les annales de l’histoire. Toute la République leur  témoigne sa reconnaissance et invite le gouvernement à travers le Ministère des affaires sociales à prendre en charge la scolarité et le soin de leurs enfants.

Il serait ingrat de ne pas rendre  hommage aux pays amis et à leur gouvernement pour la disparition tragique de leurs compatriotes attribuée à cette crise. Il s’agit de soldats de la paix des Nations-Unies appartenant aux contingents  Rwandais, Burundais, Marocains, Gabonais, Bangladais, Camerounais… dont les sacrifices ne resteront pas vains.

La question de l’embargo sur les armes

La résurgence de la violence dans certaine poche du territoire, laisse comprendre que le maintien de l’embargo sur les armes à destination des FACA n’a pas sa raison d’être. Il est une nécessité  impérieuse pour le conseil de sécurité des Nations-Unies de lever sans condition cet embargo qui n’a que trop duré.

Ceci permettra aux forces loyalistes de défendre ipso facto l’intégrité de 623000 Km2  du territoire où les forces négatives s’arment et se réarment au vu et su de tout le monde.

Toute porte à croire que la réélection du président F.A. TOUADERA à travers ce vote de sanction du peuple centrafricain, l’offensive de la force régulière ne saurait tarder afin de bouter hors du territoire cette horde de terroristes et enfin favoriser la restauration effective de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments