« La RCA court un grave risque de recul en matière de sécurité… » Mankeur Ndiaye, chef de la Minusca

1
783
Mankeur-ndiaye-ndjoni-sango-centrafrique
le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU à Bangui M. Mankeur Ndiaye

Par Erick NGABA

Bangui 23 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : « La République centrafricaine court un grave risque de recul en matière de sécurité et consolidation de la paix », a indiqué le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et chef de la Minusca, Mankeur Ndiaye à la tribune du Conseil de sécurité le jeudi dernier. Selon lui, cette situation pourrait saper tout ce que ce Conseil et les partenaires du ont contribué à construire.

La République centrafricaine est aujourd’hui replongée dans une situation sécuritaire inquiétante. L’avènement de la Coalition rebelle de CPC a plongé le pays dans un chaos sécuritaire et humanitaire. C’est ce que craint le représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU en RCA.

« La Force fait aujourd’hui face à un changement de paradigme. Les groupes armés appartenant à la CPC s’en prennent volontairement à toute manifestation de l’État, qu’ils soient fonctionnaires à l’instar des préfets ou encore membres des forces de défense et de sécurité. De plus, les pertes récentes dans les rangs de nos casques bleus à Grimari comme à Bangassou montrent désormais la volonté de ces groupes armés de s’attaquer directement à la Mission. Enfin, les difficultés rencontrées par les FACA depuis plus d’un mois sont importantes et laissent des zones entières vides de toute représentation de l’État », a déclaré Mankeur Ndiaye, qui a appelé le Conseil de Sécurité à examiner les mesures les plus appropriées pour garantir une adaptation, de la Minusca à la nouvelle situation.

Il a relevé que les troupes actuellement de la Minusca déployées en RCA agissent sur un territoire extrêmement vaste et peu fourni en voie de communication. C’est pourquoi, il estime qu’il faut une stratégie d’aménagement du mandat.

Dans cette perspective, Mankeur Ndiaye souhaite une augmentation substantielle des effectifs des composantes en uniforme de la Minusca notamment la Force, la Police et l’Administration pénitentiaire pour permettre de maintenir sa posture robuste tout en disposant d’une plus grande mobilité.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Judicael Ouikon-Dongongo
1 mois il y a

Mankeur Ndiaye, vous et votre machin de la francafrique ne faites paa assez.