RCA: le G5+ encourage le président Touadera à poursuivre le processus de paix

1
959
Centrafrique-Touadera-Ndjoni-Sango
Faustin Archange Touadera, Président de la République centrafricaine

Par Derick NGABA

Bangui 22 janvier 2021—(Ndjoni Sango) : Le G5+, groupe d’États et d’institutions internationales partenaires de la RCA, dit prend acte de la proclamation par la Cour constitutionnelle centrafricaine pour les résultats définitifs de l’élection présidentielle confirmant la réélection du Président Faustin Archange Touadéra. En le félicitant, le G5+ l’encourage à poursuivre le processus de paix.

Suite à la réélection du président de la République centrafricaine, des appels au respect de la décision de la cour constitutionnelle et aux félicitations viennent de part et d’autres. Dans un communiqué de presse, le groupe des partenaires techniques et financiers de la RCA, G5+, adresse ses félicitations au président réélu Faustin Archange Touadera.

Par la même occasion, le G5+ l’encourage à poursuivre le chemin de la paix enclenché depuis son premier quinquennat afin d’apaiser les tensions dans le pays.

« Le G5+ félicite le Président Faustin Archange Touadéra pour sa réélection et l’encourage à poursuivre résolument le processus de paix à travers la mise en œuvre effective de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine (APPR-RCA), et à favoriser un dialogue politique constructif et une gouvernance inclusive à même d’apaiser les tensions et de créer des conditions pour une meilleure participation des Centrafricaines et des Centrafricains aux efforts de réconciliation nationale, de stabilisation et de développement du pays », indique le communiqué.

Par ailleurs, les membres du G5+ condamnent « fermement tous les dirigeants des groupes armés   qui ont, par leurs actes perturbé le processus électoral et qui poursuivent des actes d’agression et crimes de guerre, en violation de leurs engagements prévus dans l’APPR-RCA »

Ils  précisent que ces dirigeants et membres de groupes armés responsables de l’entreprise de déstabilisation des institutions et du processus électoral par des attaques généralisées, délibérées et coordonnées, rendront compte de leurs actes devant la Justice et les instances internationales.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Judicael Ouikon-Dongongo
1 mois il y a

Oui avec les malhonnêtes opposants qui ne portent pas des armes. Non avec les responsables des groupes armés dont Bozize.