RCA : «les criminels de la CPC doivent être traduits en justice et punis ! », réclame Oussama Idris

0
542
rebellion-cpc-ndjoni-sango-centrafrique
Les leaders des groupes rebelles de CPC dont l'ancien président François Bozizé

Mamadou NGAÎNAM

Bangui 2 février 2021—(Ndjoni Sango) : Oussama Idris, un professeur de l’école coranique, s’est prononcé sur l’actualité du pays notamment l’asphyxie par les rebelles de CPC.  Il condamne cet acte tout en se méfiant de la demande de cessez-le-feu par les rebelles de CPC.

Ci-dessous, les commentaires d’Oussama Idris :

« Moi et nos frères musulmans, habitants du quartier  Pk5, condamnons les actions antigouvernementales des groupes armés de la CPC, qui apportent douleur et souffrance au peuple Centrafricain. Maintenant, apparemment, les groupes armés de la CPC se sont affaiblis, ils ont besoin de ressources supplémentaires : des mercenaires et des armes. C’est avec cela que j’associe le cessez-le-feu demandé par les rebelles de la CPC. Si on cède aux bandits, ils se réuniront avec de nouvelles forces et continueront à terroriser la population. C’est pourquoi il est nécessaire d’agir rapidement, de ne pas négocier avec eux. Tous les bandits de la CPC doivent se rendre. Les criminels doivent être traduits en justice et punis. Nous et nos frères musulmans plaidons pour la paix dans le pays et de la sécurité pour tous les Centrafricains».

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires