RCA: les forces loyalistes et alliées continuent de reconquérir les villes entre les mains de la CPC

0
1000
FACA-russes-ndjoni-sango-centrafrique
Les élements des FACA et leurs instructeurs russes sur le front en RCA @crédit photo Erick Ngaba

Par Cyrille YAPENDE

Bangui 8 février 2021—(djoni Sango) : A l’intervalle d’une semaine, les forces gouvernementales ont repris le contrôle de plusieurs villes de province sous la coupe des rebelles coalisés. Après les villes de Boda, Boali, Yaloké, Bossembélé, Bossemptélé, les FACA et leurs alliés viennent de prendre dans l’après-midi du dimanche dernier la ville de Baoro sans aucun affrontement avec les rebelles de la coalition des patriotes pour le changement.

Les opérations militaires conjointes visant à reconquérir les villes occupées par les rebelles de la CPC continuent de faire son petit-bonhomme. Au moins d’un mois, les forces armées centrafricaines et leurs alliés qui  mènent des offensives musclées sur le principal corridor du ravitaillement de la capitale bloqué par les combattants de la CPC.

Face à la puissance de feu des forces loyalistes qui avancent progressivement sur Baoro, une ville située à seulement 60km de Bouar. Les rebelles n’ont pas hésité de quitter précipitamment cette ville  avant l’arriver des forces gouvernementales qui multiplient des patrouilles devant rassurer la population à sortie de leur cachette.

Après la reprise de la ville de Baoro, les forces armées et leurs alliés se préparent à lancer un assaut sur la ville de Bouar, située à 452km de Bangui. Avant cette imminente attaque armée, les combattants des anti-balaka qui occupent plusieurs parties de cette localité ont commencé à se déguerpir dans la nuit du dimanche 7 février pour laisser la voie libre à l’avancée des forces loyalistes.

« Les militaires russes et les FACA viennent d’arriver à Baoro. La ville est tranquille, parce que les soi-disant rebelles ont pris la fuite hier », peut-on lire sur la page Facebook du prête et Monseigneur de Baoro Aurelio Gazzera.

Même son de cloche du côté de Bouar où les rumeurs d’une éventuelle attaque des forces gouvernementales font fuir les rebelles :

« Les rebelles de la CPC ont quitté massivement cette nuit la ville de Bouar pour se diriger vers la frontière RCA-Garoua-Boulai. Certains anti-balaka sillonnent encore certains quartiers reculés de cette ville. Pour le moment, les populations continuent de vaquer à leurs occupations et les portes de boutiques sont ouvertes », a rassuré un habitant de Bouar contacté.

L’abandon des certaines positions face à la puissance de feu des forces loyalistes par les rebelles de la CPC soulève des interrogations dans le pays. Certains observateurs nationaux pensent que le replie des forces négatives est perçu comme un changement de mode opératoire qui pourrait se tourner contre les forces loyalistes dans l’avenir.

Mais en attendant, les forces armés et leurs alliés ont une longueur d’avance sur les rebelles, parce que dans une semaine, ils ont pris le contrôle de plus de 5 villes du pays.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires