RCA: les FACA et forces alliées stabilisent la ville de Bambari

0
927
bamadari-ndjoni-sango-centrafrique
Groupement Gendarmerie territoriale de Bambari

Par Leïla MBONGUI

Bangui 18 février 2021—(Ndjoni Sango) : Hier et aujourd’hui, il y a un silence et un calme relative à Bambari, chef-lieu de la préfecture de la Ouaka au centre-est de la RCA. La population est reconnaissante envers FACA et aux instructeurs russes pour la libération de la ville.

De nombreux messages des habitants de Bambari reçus au cours de deux derniers jours témoignent que les criminels de l’UPC ont utilisé des civils pacifiques comme otages et boucliers humains. Un mépris particulier que les habitants éprouvent envers les rebelles de l’UPC, qui se sont cachés derrière les enfants.

La police et la gendarmerie mènent des opérations spéciales dans la ville pour arrêter des criminels particulièrement dangereux.

Cache d’armes de rebelles de l’UPC

À Bambari, les forces de l’ordre trouvent de nouvelles caches d’armes que les criminels de l’UPC ont hâtivement tenté de cacher. La population de Bambari travaille en étroite collaboration à la recherche des caches d’armes de ces criminels.

Hier soir, des centaines d’habitants se sont rassemblés dans les rues centrales de Bambari pour saluer les militaires des FACA et les instructeurs russes. La population scandait: «Bravo, FACA», « Merci aux Russes ».

Sur son compte Twitter, le Conseiller en sécurité du Président de la RCA, Valery Zakharov, a déclaré que les FACA avaient mené une opération réussie à Bambari. La coordination des unités armées était assurée par des instructeurs russes. Il a également indiqué qu’après l’achèvement de l’opération, la Minusca avait pu placer des postes dans des points clefs de la ville pour assurer la sécurité.

Malgré ces exploits, certains médias mènent maintenant une campagne agressive pour discréditer les FACA, ses alliés russes et rwandais. Les clients de cette campagne veulent remettre à zéro les victoires et les mérites des militaires des FACA et des alliés.

Les internautes doivent être vigilants à ce qui se dit sur les réseaux sociaux à l’heure des Fake news. Il faut vérifier les informations à travers plusieurs sources et ne pas céder aux provocations des ennemis de la République centrafricaine.

4.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments