RCA: débandade des rebelles de CPC à l’arrivée des forces alliées aux portes de Bossangoa

0
804
Bossangoa-ndjoni-sango-centrafrique
Les FACA près de Bossangoa

Par Erick NGABA

Bangui 22 février 2021—(Ndjoni Sango): L’offensive des FACA et forces alliées russes et rwandaises se poursuit désormais dans les fiefs de la CPC. Hier dimanche 21 février, c’est une débandade quand les FACA appuyées par les forces alliées sont arrivées aux portes de Bossangoa, ville située au nord de la RCA, considérée comme le centre de commandement de la coalition rebelle CPC.

Les forces armées centrafricaines (FACA) et leurs alliés russes rwandais poursuivent la reconquête des localités assiégées par les groupes rebelles de la Coalition des patriotes pour le changement (CPC).

Après la libération des plusieurs villes sous contrôle de cette coalition rebelle, les forces gouvernementales orientent leur assaut sur la ville de Bossangoa et ses environs. La journée du dimanche dernier a été marquée par l’assaut des forces gouvernementales pour libérer cette ville.

De sources concordantes, les forces gouvernementales sont aux portes de Bossangoa depuis hier. L’objectif est de prendre la ville de Bossangoa dans les heures qui suivent, d’après les mêmes sources.

Comme d’habitude sur sa page Facebook officielle, le chef du gouvernement centrafricain, Firmin Ngrebada se réjouit de l’avancée des forces gouvernementales vers Bossangoa :

« Sous l’autorité du Président de la République,  je salue et encourage les éléments de nos forces et les alliés qui sont en ce moment aux portes de Bossangoa, Chef-lieu de la Préfecture de l’Ouham. Les rebelles et les mercenaires sont entrain de  fuir la ville pour aller vers les sous/préfectures de Nana Bakassa, Nanga-Boguila, rond-point Paoua et Markounda, Kouki, Ben-Zambe où ils seront poursuivis et rattrapés. L’ordre sera rétabli dans les heures qui suivent à Bossangoa Il en sera, désormais, ainsi partout ! »

Bossangoa est une ville où le projet de la création de la rébellion CPC a été mis sur pied. Selon des sources sécuritaires et indépendantes, c’est dans cette ville où se trouve le centre de commandement des opérations de la CPC. D’où la nécessité pour les forces gouvernementales de reprendre le contrôle de cette ville afin de fragiliser définitivement la force de nuisance de la CPC sur la sécurité nationale.

4.5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments