RCA: la sorcellerie et le milieu centrafricain intellectuel

0
154
Centrafrique-Bangui-Ndjoni-Sango
Une vue partielle de la ville de Bangui

Par Thomas KOSSI

Bangui 11 mars 2021-(NdjoniSango) : Un phénomène qui fait bouger le monde, est la sorcellerie. Purement négro-africaine, l’on y attache du poids comme de l’or caché sous la terre. Cependant, que nous cache-t-elle, mais encore, comment certains d’entre nous, hyper lettrés, se l’approprient-ils ?

Aujourd’hui en Centrafrique, quelques bonnes volontés ont la possibilité de croître. Mais surtout et particulièrement, en matière économique, des gens de tout bord veulent faire le miracle. Et alors, un super bâtiment émerge de sous la terre, une resplendissante boutique transparaît bien achalandée, des véhicules de tout genre entrent et viennent comme l’état des routes permettaient tout.

Pour nombreux des citoyens, civils ou militaires, fonctionnaires ou chômeurs, la gent s’entremêle pour soutenir que la sorcellerie est entrée en jeu. Que pense le monde si ce ne sont principalement ceux qui ont touché au livre du Blanc, soit pour ridiculiser soit pour grandir ce que les autres utilisent autrement ?

Que le rêve de certains compatriotes, quand il émerge au grand jour, cette émancipation soudaine brûle des cœurs. L’on pense sans réfléchir que l’oiseau rare a fait du chemin. Est-ce un bon chemin ? Est-ce du mauvais chemin ?

Ce qui est sûr, c’est que la possession de Paul, Pierre et Jean, égratigne les pensées innombrables des semblables. D’aucuns croient inexorablement aux sources invisibles. D’autres aspirent à une réussite normale. Et dès lors, les multiples considérations font leur petit bonhomme de chemin jusqu’à une certaine limite.

Un fonctionnaire qui s’en tire bien, vient à perdre un jour son puîné. L’homme aisé réussit à tout mettre en œuvre pour organiser et réussir les obsèques du disparu. Une quelconque voisine de ce grand homme fera souffler aux oreilles attentives que celui-ci est double. Tout ce qu’il a, vient de ce côté caché. La disparition du petit-frère est un gage de vouloir gagner au centuple.

Cette fausse nouvelle finira par s’ébruiter.  Et sur-le-champ, le riche chassera de chez lui les deux(02) orphelins du parent mort dans un foyer de leur choix. Ce citoyen capable et fort laborieux vivait-il de basse-mains ou d’escroquerie pour faire vivre les siens ? Cette question que poseracet apprenti sorcier à tous ceux qui clament l’existence de la sorcellerie.

La sorcellerie mérite que l’on y fasse attention. Elle existe pour ceux qui y croient. Loin des compatriotes elle se trouve, ceux qui ne savent pas que seul l’Européen la maîtrise pour faire d’elle ce que le Noir est incapable de fabriquer.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires