RCA: certaines puissances colonisatrices doivent tirer les leçons de l’expérience centrafricaine

0
76
Le président centrafricaine, Faustin Archange Touadera, avec son homologue français Emmanuel Macron
Le président centrafricaine, Faustin Archange Touadera, avec son homologue français Emmanuel Macron à Paris

Par Mamadou Ngaïnam

Bangui 12 mars 2021— (Ndjoni Sango) : La France, ancienne puissance colonisatrice de l’Oubangui-Chari, devenue la République Centrafricaine, est l’un des pays européens qui ont eu à conquérir des portions de territoires africains à l’époque où ils cherchaient à exploiter les ressources confondues de ce continent vierge.

Avec le pacte d’impérialisme scellé par les occidentaux afin qu’ils dominent le monde, ce pacte continue d’impacter sur les pays colonisés par ces occidentaux. C’est pourquoi, la France, a eu une hégémonie sur la République centrafricaine depuis des décennies.

Ce qu’on a eu comme résultat, c’est la désolation parce que chaque régime qui se succède en Centrafrique est soumis au désira ta de  la France qui est capable d’imposer son homme de main au pouvoir comme bon lui semble tel est le cas de Dacko 1 et Dacko 2.

Plusieurs exemples sont similaires en Afrique. Mais aussi, il faut mentionner qu’au niveau d’indices du développement humain, le pays de ZoKweZo est toujours l’avant dernier pays au monde. Par ailleurs, la RCA reste et demeure, le pays le plus pauvre du monde. Avec toutes ces expériences fâcheuses, que faut-il donc faire pour mettre fin à cette situation ?

C’est dans ce contexte que le nouveau régime entend réparer les erreurs du passé. Cette réparation doit passer par un sacrifice qui consiste à défier les textes caducs et manipulateurs imposés par la France.

Si aujourd’hui, la Russie et d’autres pays sont venus à la rescousse de la République Centrafricaine, c’est pour dire qu’avec l’évolution du monde, les données ont changé. Donc, certaines puissances colonisatrices des pays africains doivent prendre conscience de ce bouleversement du monde où tous les pays du monde se battent pour se départir des comportements malveillants et dictatoriaux de ces puissances exploitatrices des ressources africaines.

Entre la France et la Russie, la guéguerre qui se traînait dans l’ombre est devenue ouverte actuellement où plus rien n’est à démontrer. Certes, la France se croyant toujours intouchable en RCA, a fini par constater que les temps ont changé et que la RCA, ne baissera plus la tête.

De son côté, la Russie ne lâchera pas car, en ce 21ème siècle, il faut un partenariat gagnant-gagnant et non un partenariat du maître et élève. C’est une période révolue, une politique révolue et l’heure n’est plus aux manipulations où, des fils et filles du pays doivent être utilisés comme des marionnettes chargées de sales boulots pour détruire leur propre pays et leurs compatriotes.

Plus de 60 ans après les indépendances des pays africains, il n’est plus question de continuer à maintenir un Etat souverain dans la misère, dans le K.O par la seule volonté de maîtriser ces ressources en réserve pour des générations futures d’un autre pays qui a eu à tout exploiter chez lui pour asseoir son développement industriel.

En sommes, la RCA a montré la bonne expérience aux yeux du monde entier où chacun doit tirer les leçons qui s’imposent.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires