RCA: les journalistes outillés sur la lutte contre les messages de haine en période électorale

0
51
formation des journalsites sur les messages de haine en période électorale @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala         

Bangui 12 mars 2021—(Ndjoni Sango) : En vue de lutter contre les messages de haine en cette période des élections législatives partielles et du second qui s’annonce en Centrafrique, le Réseau des Journalistes Sensibles au Conflit et de la Prévention des messages de Haine a renforcé les capacités des professionnels des médias publics et privés sur la « lutte contre les messages de haine en période électorale ». L’atelier de formation a eu lieu du 10 au 12 mars dans l’enceinte du centre Mgr Joseph Cucherousset à Bangui.

La République Centrafricaine fait face ces derniers temps à une montée importante de propos haineux, liés à des multiples désinformations publiées par les canaux des réseaux sociaux. Ce qui crée des tensions surtout en cette période post-électorale ou encore de crise sécuritaire.

Et pour lutter contre ce phénomène combien dangereux, le Réseau des Journalistes Sensibles aux Conflits et de la Prévention des messages de Haine appuyé par la MINUSCA a renforcé les capacités de certains journalistes sur la question.

Une initiative qui vise à rappeler les journalistes sur leurs devoirs régaliens pendant cette période électorale, selon Eustache Michael Mounzatela, coordonnateur national du RJSCPH :

« Cette activité, nous l’avons déjà organisée il y a deux mois lors du premier tour des élections groupées du 27 décembre 2020. Nous nous sommes dits qu’il est important de rappeler les journalistes sur ce qui a été dit concernant les discours de haine, je veux parler d’identification des indicateurs de discours de haine en cette période de second tour des élections et aussi partielles dans d’autres villes où il n’y avait pas eu les élections. Et comme les journalistes sont des acteurs importants, il est de notre responsabilité de les former  sur le rôle qu’ils doivent jouer pour qu’à leur tour aussi, ils puissent sensibiliser et éduquer la population. Cette formation se fait à deux niveaux, la première étape est de former les journalistes qui vont couvrir le second tour des élections législatives du 15 mars et deuxièmement, nous organiserons une tournée à l’intérieur du pays afin de sensibiliser les habitants des villes et villages sur les messages de haine. Car nous nous sommes rendu compte que la plupart de nos activités se font que dans la capitale et ses périphéries », a-t-il expliqué.

Il faut signaler que plusieurs communications et modules sur comment combattre les différents cas des messages de haine ont été donnés par des experts, nationaux et internationaux pour permettre aux professionnels des médias d’être aguerris afin de lutter efficacement contre le phénomène des messages de haine en République centrafricaine.

4 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments