RCA: hausses de prix des produits alimentaires à l’intérieur du pays, selon ICASEES

0
113
Une vue partielle du marché PK5 à Bangui

Par Erick NGABA

Bangui 18— (Ndjoni Snago) : « Les prix des produits importés et locaux sont en baisse ou stables cette semaine sur les marchés de Bangui, Bimbo et Bégoua », indique les données de l’Institut centrafricain des statistiques et des études économiques et sociales (ICASEES). Contrairement à la capitale et ses environs, indique l’ICASEES, les prix ont connu une hausse dans les villes à l’intérieur du pays.  

La crise sécuritaire que traverse la République centrafricaine a de l’impact négatif sur les paniers de ménagère. L’on constate une variation des prix des denrées alimentaires sur les marchés à travers tout le pays.

Les données recueillies par l’ICASEES sur les différents marchés du pays ont permis de se faire une idée dur la cherté de la vie en RCA durant cette crise.

D’après ces données récoltées durant la première semaine du mois de mars en cours, les prix des denrées alimentaires importées et quelques produits locaux ont connu une hausse dans certaines villes du pays.

« Contrairement à Bangui, Bimbo et Bégoua, les prix ont connu une hausse cette semaine sur les marchés de Bambari, Bangassou, Berberati, Bossangoa et Ndélé à l’exception de quelques produits importés (l’huile et la farine de blé) qui enregistrent une légère baisse deux semaines successives », indique l’ICASEES.

Contrairement à la semaine précédente, l’Institut centrafricain des statistiques et des études économiques et sociales informe que les prix des produits importés ont connu globalement une légère baisse ou sont restés stables cette semaine.

Toutefois, souligne l’institut, certains produits tels que le concentré de tomate (+26%), le sucre en carreaux (+1%), l’ail (+4%) et le savon (+2%) enregistrent une légère hausse des prix sur les marchés de Bangui, Bimbo et Bégoua sur la même période.

Entre temps, en province, notamment à Bambari, Bangassou, Berberati, Bossangoa et Ndélé, l’ICASEES relève une baisse des prix observée pour la deuxième semaine consécutive en ce qui concerne l’huile végétale (-0,6%) et la farine de blé (-2,5%). Il est à noter que ces baisses sont relevées principalement à Bambari et Bossangoa.

Cependant, les prix du savon (+6,7%), de l’oignon et du sucre en poudre (+1%) connaissent une hausse par rapport à la semaine précédente.

« Comparativement au mois de décembre 2020, les prix des produits importés varient de 8% (Sucre en poudre) à 162% (Sel en cristaux) à Bambari, 11% (Omo) à 133% (Sel en cristaux) à Bangassou, 2% (Huile végétale) à 20% (Sel fin) à Berberati, 4% (Lait en poudre) à 140% (Corned beef) à Bossangoa et, 3% (Farine de blé) à 55% (Sel en cristaux) à Ndélé » note l’organisation en charge des études économiques et sociales soutenues par la banque mondiale.

Variation de prix des produits locaux

Toujours durant cette semaine, les prix des produits locaux, notamment du manioc en cossette et de l’huile de palme sont en hausse à Bangui, Bimbo et Bégoua ainsi qu’en province. Cette légère hausse touche aussi la courge (+4%) et le haricot blanc (+2%) sur les mêmes marchés suivis.

Par ailleurs, l’ICASEES relève que le prix de la viande de bœuf connait une baisse à Bangui, Bimbo et Bégoua. Cependant, il devient légèrement élevé dans les villes de provinces après une baisse la semaine précédente.

Prix des matériaux de construction

En ce qui concerne les matériaux de construction, notamment le ciment, après une hausse de prix la semaine dernière, le prix du ciment s’est encore accru (46%) cette semaine par rapport son prix de décembre 2020.

« Malgré l’acheminement de produits de premières nécessités sur les marchés de Bangui, Bimbo et Bégoua, certains produits importés tendent à s’épuiser. Il s’agit de poissons congelés et du gaz butane vendu dans les stations-services », déplore l’ICASEES.

Les ventes en gros

Pour ce qui est de la vente en gros, à l’exception du manioc en cossette, les prix des produits locaux sont légèrement en baisse cette semaine par rapport à la précédente. Il en est de même du savon, par rapport aux produits importés dont les prix sont en légère baisse.

Toutefois, l’ICASEES relève que ces prix sont encore supérieurs au niveau constaté en décembre 2020 pour la plupart des produits.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires