RCA: un courrier du ministre de la sécurité au conseil des Droits de l’Homme de l’ONU

0
254
Henri Wanzé Linguissara, ministre centrafricain de la sécurité publique

DEMANDE

Du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité Publique de la République Centrafricaine

Le 31 Mars 2021 le Panel des Experts de l’ONU a diffusé des déclarations dans lesquels étaient évoquées des inquiétudes vis-à-vis les violations des Droits de l’Homme commises en RCA.

Le Panel déclare que le Gouvernement de la République bénéficie des services des compagnies militaires privés des États étrangers dans leurs propres intérêts, faisant allusion à un certain groupe de « mercenaires russes », les accusant d’actes de violences et d’autres activités criminels sur le territoire du pays.

Selon les données du Ministère de l’Intérieure et de la Sécurité Publique, le Gouvernement de la RCA n’a jamais collaboré avec quelles que ce soit structures de compagnies militaires privés et ne les a jamais utilisé dans leurs propres intérêts. En conformité avec l’autorisation du Conseil de Sécurité de l’ONU et dans le cadre de la coopération militaire, la RCA a signé un Accord avec la Fédération de Russie. Dans le cadre de l’Accord les instructeurs civiles russes forment les soldats de notre l’Armée Nationale.

Le Panel des Experts de l’ONU en matière des Droits de l’Homme agit dans le cadre de la plateforme internationale, ce qui multiplie vaguement leur niveau de responsabilité et les oblige de présenter des informations crédibles dans ses rapports et ses déclarations, les faisant accompagner par des faits et des preuves.

Ayant étudié les déclarations du Panel des Experts du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU faites le 31 Mars 2021, dans lesquelles des accusations graves sont prononcées à l’endroit du Gouvernement de la RCA, des Forces Armées Centrafricaines, des Partenaires russes et d’une liste d’entreprises, le Ministère de l’Intérieure et de la Sécurité Publique est déterminé à mener une enquête inclusive spéciale à cet effet.

En vigueur de tout ce qui vient d’être décrit, je demande au Conseil de Sécurité de l’ONU de présenter leur ensemble de preuves sur les indications des crimes évoqués dans les déclarations du Panel des Experts pour une étude détaillée.

Ministre de la Sécurité Publique

Henry WANZET LINGUISSARA

3.7 3 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments