RCA: basketball, à quand la passation de service entre les bureaux sortant et entrant ?

0
65
Serge-Singha-Bengba-ndjoni-sango-centrafrique
Serge Singha Bengba, candidat du MCU à Bangassou 1 @crédit photo Erick Ngaba

Par Marly Pala         

Bangui 7 avril 2021—(Ndjoni Sango) : Le 20 mars dernier a eu lieu, l’Assemblée générale ordinaire élective de la fédération centrafricaine de basketball. Rencontre au cours de laquelle, un nouveau bureau a été choisi pour 4 ans. Mais jusqu’à lors, aucune volonté manifeste ne s’est faite en ce qui concerne la passation de service. Alors, à quand cette passation de service ?

La République centrafricaine est beaucoup plus connue au monde grâce au basketball qui est un sport phare du pays. Mais cette discipline sportive connaît de nos jours, des problèmes d’ordre organisationnel. Cela rabaisse le niveau du basketball centrafricain.

Citant par exemple, le manque de volonté des ressources humaines, l’absence d’infrastructures adéquates pour la pratique de cette discipline et la mauvaise gestion des fonds et matériels alloués pour la pratique du basket, pour ne citer que ces cas là, constituent des enjeux majeurs qui bloquent l’épanouissement de ce sport roi.

Aujourd’hui, un autre problème auquel le basketball centrafricain est confronté, c’est la passation de service entre le bureau fédéral sortant, dirigé par Isidore Guillaume Embola et le nouveau, guidé par Serge Aimé Singha-Bengba.

Le samedi 20 mars dernier, après plusieurs reports, l’Assemblée générale élective de la fédération centrafricaine avait eu lieu et les délégués régionaux et dirigeants des clubs avaient porté leurs choix sur le bureau fédéral avec comme chef-d ’orchestre, Serge Singha-Bengba, président du club Newtech Bantou.

Aujourd’hui, la passation de service entre les deux acteurs devient un problème. L’entrant attend patiemment la prise de fonction, tandis que le sortant refuse de céder la main, disant attendre la décision du Tribunal Arbitral du Sport. Ce malentendu crée un impact sur le bon fonctionnement du basketball alors que l’équipe nationale est qualifiée pour l’Afro-Basket d’août 2021 à Kigali et doit déjà se préparer.

Ce malentendu risque d’avoir un impact négatif sur les préparatifs des Fauves pour le prochain afro-basket. Car, en principe, un staff devrait déjà être mis en place pour préparer les athlètes en ce qui concerne les stages bloqués et autres fondamentaux. Si les autorités du pays puissent se pencher sur cette question afin de trancher ces litiges, ce sera une bonne chose. Car ceci est une affaire de toute une nation.

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments