RCA: une concertation prévisible des cas de rétablissement de la démocratie nationale

0
77
Centrafrique-elections-Ndjoni-Sango
Faustin Archange Touadera en réunion d'échange avec les partenaires financiers de la RCA

Par Thomas KOSSI

Bangui 21 avril 2021-(NdjoniSango) : Du 19 au 23 avril 2021, le chef de l’Etat Faustin Archange Touadera aura à s’entretenir avec les forces vives de la nation. Cette volonté, il a eu à la démontrer des jours durant, devant le conduire maintenant à parler ouvertement avec ses compatriotes. En définitive, que peut-on penser de cette initiative qui va dans le sens de sceller la matrice de la démocratie et donner de l’aile à une diplomatie chevaleresque ?

Le tableau des invités à débattre avec le premier centrafricain, est fort honorable tant les filles et fils du pays en garderont un souvenir précieux. Parce que, les années passées avec des redoutables dignitaires, les rencontres se faisaient avec des convictions pas aussi éclatantes que ce à quoi nous sommes en train de vivre. Car justement de quoi va-t-on revivre avec cette étape qui annonce des élans sérieux ?

Que vont dire les uns et les autres tant il faut battre le fer tant qu’il est chaud ? Que ce soit des aventures amoureuses, des romans épistolaires, des jérémiades, ou alors tout ce que veut un peuple béni, l’espace qui se dresse au bout du tunnel présente un beau paysage. Car, après avoir accepté de dialoguer avec la race des assassins, l’on en vient à vouloir la parlotte avec la République entière pour confirmer que la force physique  ne fait  point de mal. La vérité en Afrique, c’est la PALABRE.

Tenons-en fort et méditons que les 617.000 km² vaillent la peine que l’on s’occupe d’eux. Surtout, que les uns partent et que les autres restent, bâtissons le pays pour une viabilité naturelle. Le Centrafrique, un beau pays et oasis charmant, lequel nous revient absolument de labourer les pentes, alentours, incite de le faire aimer par l’univers entier.

Il ne suffit pas de dire, allons chercher la paix. Le mieux sera de pousser les enfants du territoire national à montrer d’un cœur sincère, l’amour extraordinaire à exprimer pour leur sol d’origine. Que tous agissent en guise de l’impartialité notoire à leur patrie-mère. La concertation ne sera point une vadrouille de vacances ou de découvertes, mais plutôt, une lutte confortable pour la croissance et le développement de toujours.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments