RCA: ras-le-bol des habitants de Bossangoa contre la Minusca

0
342
Des manifestants tenant des pancartes hostiles à la Minusca à Bossangoa

Par Mamadou NGAÏNAM

Bangui 22 avril 2021—(Ndjoni Sango): La vague des manifestations des habitants de la RCA contre la MINUSCA se poursuit. Les habitants de Bossangoa ont organisé un rassemblement devant la base de la MINUSCA à Bossangoa.

« Nous demandons la démission de Mankeur Ndiaye », « La MINUSCA n’a rien fait depuis 8 ans en Centrafrique », « La MINUSCA c’est la CPC » et d’autres slogans ont été entendus lors de la manifestation.

Les manifestants ont bloqué et mis le feu au pont pour ne pas laisser passer le transport de la Minusca. « MINUSCA, sors de notre pays », ont crié les manifestants.

« Les habitants de Bossangoa saluent les FACA et leurs alliés qui ont apporté l’ordre et la sécurité. Il y a beaucoup de partisans de Bozizé à Bossangoa qui reçoivent de l’argent de sa part tout le temps, beaucoup de fonctionnaires, de serviteurs de l’église qui sont payés par Bozizé. MINUSCA travaille en étroite collaboration avec Bozizé et ses associés. Ils ne sont qu’un. La plupart des habitants n’aiment pas Bozizé parce que c’est un criminel qui pille son propre peuple. Nous sommes fatigués de la guerre et du pillage, nous voulons la paix et l’ordre. Mais nous avons peur de Bozizé et de ses mercenaires, nous avons peur de MINUSCA qui travaille pour Bozizé », a déclaré l’un des participants au rassemblement de Bossangoa.

« Il y a beaucoup de jeunes femmes qui ont été violées par les Сasques bleus de la MINUSCA. De nombreuses personnes sont au courant de ces cas mais préfèrent se taire. Les femmes ne peuvent rien faire, elles doivent subir des humiliations et des brimades », a relaté une habitante qui partage son.

C’était dans la ville de Bossangoa que l’ancien président François Bozizé a mis sur pied sa rébellion dénommée la coalition des patriotes pour le changement (CPC) en présence des casques bleus de la Minusca.

Grâce aux opérations de ratissage des FACA appuyées par les instructeurs russes et forces spéciales rwandaises, la ville retrouve son calme et les activités y ont repris normalement.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments