RCA: l’ambassadeur de France à Bangui sous le choc d’un incendie

1
738
ambassade-france-ndjoni-sango-centrafrique
L'ambassade de France à Bangui en plein incendie

Par Erick NGABA

Bangui 22 avril 2021—(Ndjoni Sango) : Le bâtiment principal de l’ambassade de France à Bangui a été ravagé par un incendie dont l’origine n’est pas encore connu. C’est aux environs de la mi-journée de ce jeudi 22 avril que l’incendie a eu lieu à l’intérieure du bâtiment.

A la surprise de plus d’un, un nuage de fumée s’envole dans l’air au sein de l’ambassade de France à Bangui. Toute la capitale centrafricaine a été très vite au courant de cet incident inhabituel à l’ambassade française. Aussitôt, les sapeurs pompiers centrafricains et ceux de la Minusca, se sont mobilisés pour éteindre la flamme.

Incendie involontaire du à un coup circuit ou un fait délibéré ? Difficile de le savoir pour le moment. Même si aucune victime n’est à déplorer, mais toutefois, l’incendie a causé des dégâts matériels importants, selon un post sur la page Facebook officielle de l’ambassade.

«Un incendie s’est produit au sein du bâtiment de l’ambassade de France. Nous procédons à l’évaluation des dégâts matériels. Aucune victime n’est à déplorer », lit-on sur la page officielle de l’ambassade de France à Bangui qui n’a pas indiqué l’origine de l’incendie.

En guise de solidarité, le président de la République centrafricaine, Faustin Archange Touadera, s’est aussitôt rendu avec certains membres du gouvernement, à l’ambassade de France pour exprimer sa solidarité.

Entre temps, un véhicule des sapeurs pompiers qui partait en renfort à l’Ambassade de France à Bangui, a heurté au cours de la route, trois taxis à hauteur de la pâtisserie Le Capitole. On déplore des morts et des blessés graves, selon les témoins surplace. 

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Judicael Ouikon-Dongongo
7 mois il y a

C’est très imbécile de savoir que des centrafricains sont morts tués par les véhicules des pompiers à cause d’un incendie. Surtout que l’incendie est dû à la médiocrité des francafriquains eux mêmes.