RCA: l’absentéisme des enseignants dans les établissements publics à Bangui

0
220
Centrafrique-école-Ndjoni-Sangoe la journée des Martyrs en 2017
Les élèves du lycée Barthélémy Boganda lors de la commémoration de la journée des Martyrs en 2017 @ crédit photo Erick Ngaba

Par Prince Wilfried NZAPAOKO

Bangui 19 mai 2021— (Ndjoni Sango) : Les établissements scolaires tels que les lycées publics et collèges de Bangui la capitale et ces périphéries, font face à un phénomène lié à l’absentéisme abusif des enseignants. Les lycées des Martyrs et Techniques en sont une illustration.

Les constats faits au sein de certains lycées sont nombreux. On peut citer entre autres : Le Lycées des Martyrs et le Lycée Technique de Bangui. L’un des rédacteurs du quotidien de Ndjoni Sango, s’est rendu sur ces deux établissements pour se rapprocher de la direction et des élèves afin d’avoir leur propos sur cette situation.

Karl, un élève classe de Terminale B au Lycée des Martyrs, donne des explications sur ces cas d’absence constaté : «Le Covid-19, était à l’origine de l’échec de certains condisciples qui étaient en classe d’examen. Car bon nombre parmi eux ont dû abandonner à cause de la fermeture temporaire des établissements scolaires en mois d’avril dernier c’est compréhensible. Et actuellement c’est une autre situation où depuis un moment, les professeurs viennent comme ils veulent malgré que nous sommes en classe d’examen», a-t-fait savoir.

Carine, une élève en classe de 2nd A dudit établissement, raconte la même chose : « Ici les enseignants viennent comme bon les semble. Ils préfèrent plutôt dispenser les cours dans des écoles privées au détriment des écoles publiques. On ne cesse de se plaindre auprès du surveillant et Censeur mais il n y a toujours pas de changement », s’est-elle plaint.

L’autre cas similaire est celui du Lycée Technique de Bangui et de la Ouaka précisément à Bambari où les enseignants sont pratiquement absents après les crises post-électorales durant le mois de décembre 2020.

Lors de la descente du rédacteur du quotidien Ndjoni Sango au Lycée des Martyrs, il s’est rapproché deux fois de suite auprès des dirigeants dudit établissement afin d’avoir leur version sur cette situation, sauf qu’ils se disent réservés de tout commentaire.

A titre de rappel, la pandémie à coronavirus qui continue de faire rage avec les nouveaux cas de contamination annoncés par le ministère en charge de la santé publique, était également à l’origine de la perturbation du système éducatif avec l’annulation de certains programmes des cours inscrits dans le calendrier chronologiques du ministère en charge de l’éducation.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires