Attaque de Sourou: des preuves attestant que l’accrochage a eu lieu sur le territoire centrafricain

1
919
Sourou-centrafrique-ndjoni-sango
Le village Sourou situé sur le territoire centrafricain à 760 mètres de la frontière avec le Tchad. Des véhicules des soldats tchadiens ayant investi le village, photo prise par partir d'un hélicoptère qui survole la localité.

Par Erick NGABA

Bangui 3 juin 2021—(Ndjoni Sango) : En vrai, l’accrochage entre les forces armées centrafricaines et tchadiennes a bel et bien eu lieu au côté centrafricain, principalement au village Sourou où les soldats tchadiens ont mis une base. Car, Sourou est bel bien une localité centrafricaine située à 760 mètres de la frontière avec le Tchad.  

Sur les cartographies et les images de la localité jointes à cet article, on voit la position géographique des localités faisant frontière entre la Centrafrique et le Tchad. A travers cette recherche cartographique, l’on peut facilement déduire que l’accrochage entre les éléments de l’armée centrafricaine et ceux de l’armée tchadienne s’est produit sur le territoire centrafricain.

C’est une invasion du territoire centrafricain par l’armée tchadienne à partir du village Sourou. Les soldats tchadiens ont fait une incursion dans ce village que l’on considère par ignorance comme une localité tchadienne.

D’après les indications de la cartographie géographique, Sourou se trouve sur le territoire centrafricain, à 760 mètres de la frontière avec le Tchad, et à environs 3 kilomètres de la ville de Bang, côté centrafricain. Sourou, localité centrafricaine, est bien différent de Soulou qui est pendant ce temps une localité tchadienne au niveau de la frontière.

Le gouvernement centrafricain a intérêt à investiguer sur la position géographique des localités frontalières avec le Tchad. Bang, SOUROU, Bouékani et Mbekeré sont les villages l’un après l’autre pour arriver à la zone tampon de la frontière centrafricaine avec le Tchad.

Lors de l’offensive des forces armées centrafricaines (FACA) contre les rebelles de CPC dans la localité de Bang, les militaires centrafricains ont trouvé à Sourou des militaires tchadiens qui y sont basés depuis longtemps.

Des sources locales indiquent que les militaires tchadiens qui se trouvaient sur le territoire centrafricain au village Sourou avec des pick-ups militaires (voir image du village Sourou filmé à partir d’un hélicoptère qui survole, image jointe à l’article) ont ouvert le feu sur les FACA. Les éléments des FACA ont aussitôt riposté occasionnant ainsi des pertes en vies humaines dans les deux rangs.

A vrai dire, c’est le Tchad qui a agressé la RCA. Chose que les autorités centrafricaines n’ont pas compris. La délégation gouvernementale de la RCA qui s’est dépêchée à Ndjamena pour désamorcer diplomatiquement la tension qui a monté d’un cran après l’accrochage, a été induite en erreur.

Certainement, les conclusions de la commission mixte d’enquête (Tchad-RCA) qui va investiguer sur cet incident au niveau de la frontière, vont donner raison à la RCA. Et le Tchad sera obligé de reconnaître le tort imputé à la RCA pour s’en excuser au finish. Il suffit de regarder les captures d’écran ci-dessous de la cartographie de la frontière centrafricaine avec le Tchad. Affaire à suivre de très près…

la cartographie de la frontière centrafricaine avec le Tchad
5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Judicael Ouikon-Dongongo
17 jours il y a

Nous avons bcp à faire pour bien delimiter et contrôler nos frontières contre les vassaux de la francafrique. Heureusement pour nous, la Russie et le Rwanda sont là pour nous accompagner militairement et politiquement. Profitons-en de leur apport pour sortir notre pays du trou noir de la pourrie francafrique.