Cent Ans de lutte mènent aux exploits chinois, un billet de l’Ambassadeur de Chine à Bangui

0
143
Centrafrique-don-chine-Ndjoni-Sango
L'ambassadeur de Chine à Bangui Chen Dong et le président centrafricain Faustin Archange Touadera au Palais présidentiel à Bangui

Communauté de destin commun appuie le développement centrafricain

Par CHEN Dong

Le 1er juillet 2021 marque le Centenaire de la fondation du Parti Communiste Chinois. Depuis cent ans, le PCC a uni et conduit le peuple chinois multiethnique dans sa lutte inlassable et âpre pour l’indépendance et le développement du pays ainsi que l’épanouissement de son peuple. Cent ans après la fondation du PCC, la Chine a réussi de trouver une voie de développement adaptée aux réalités nationales, la voie du socialisme au caractère chinois. Et la nation chinoise a ainsi réalisé des bonds gigantesques, lui permettant de se mettre debout, d’atteindre un niveau de vie relativement aisé et de se rendre désormais puissante. En passant en revue ces cent ans glorieux, je voudrais en tirer plutôt quatre expériences clés à partager avec nos amis centrafricains :

Premièrement, les membres du PCC portent toujours le salut national et le redressement national comme leur mission historique et s’emploient à les réaliser. Victime de la Guerre de l’Opium de 1840, et ayant subi des invasions imposées par des puissances impérialistes occidentaux, la Chine était devenue un pays semi-colonialisé et semi-féodal et avait perdu la souveraineté. Face à cette situation, d’innombrables patriotiques chinois avaient essayé de sauver le pays en empruntant les voies de “ la monarchie Constitutionnelle ”,“ le régime présidentiel ” et “ le régime parlementaire ”,mais aucun de ces remèdes n’avaient réussi. La fondation du PCC en 1921 a radicalement changé cette situation. Orienté par le marxisme et guidé par l’objectif de la fondation d’une nation socialiste, le PCC ne déçoit pas le peuple chinois. Malgré l’encerclement des forces répressives domestiques et internationales, d’innombrables membres du PCC ont lutté farouchement même aux dépens de leurs vies précieuses pour l’émancipation de la nation et le bien-être du peuple chinois. Sous la direction du PCC, le peuple chinois a mené une lutte totale anti-impérialiste et anti-féodale, a remporté l’indépendance nationale et a finalement établi une Chine nouvelle en 1949 où le peuple peut maîtriser son propre destin.

Deuxièmement, le parcours du développement du PCC n’est pas sans encombre, mais les membres du Parti savent tirer des leçons de leurs erreurs et de leurs échecs. De l’échec de la Grande Révolution en 1927 en Chine à cause du manque de l’armée du PCC à l’insurrection de Nanchang où le PCC a dirigé indépendamment la lutte armée, de la défaite, à cause de la perte de l’autonomie, lors de la Cinquième campagne du PCC contre l’encerclement mené par le Guomindang à la victoire de la Grande Marche des armées rouges et à l’établissement des bases révolutionnaires stables, le PCC a avancé de petit à grand, de la naïveté à la maturité, et a conduit avec succès le peuple chinois à la victoire de la révolution. Après la fondation de la Chine nouvelle, l’édification socialiste de la Chine ne s’est pas accomplie sans obstacle. On a parcouru aussi un chemin sinueux à cause d’erreur de décision, par exemple le Mouvement de grand bond en avant. Pourtant face à ces revers, le PCC ne s’est pas abandonné, au contraire, il a adjusté à temps ses politiques et continué de suivre fermement la voie qui est la sienne et a réussi à créer des miracles qui sont le développement économique rapide à long terme, la stabilité durable de la société et l’émergence pacifique de la Chine.

Troisièmement, le PCC reste toujours persistant dans la bonne voie et résout les problèmes dans sa marche en avant. L’objectif détermine la voie et la voie détermine le destin. Le renouveau national et le bonheur du peuple représentent l’objectif choisi du PCC et le socialisme au caractère chinois est la voie suivie avec détermination de la Chine. Après la fondation de la Chine nouvelle, le PCC qui s’engage résolument dans cette voie du socialisme au caractère chinois, a élaboré et mis en œuvre 13 plans quinquennaux. Bien qu’il existe toujours des hauts et des bas, le PCC ne cède ni aux difficultés ni aux défis, mais avance après avoir résolu tous les problèmes tout en gardant le cap. Ce qui assure la continuité des politiques et constitue une base stable pour le développement de la Chine.

Quatrièmement, le PCC place toujours les intérêts du peuple au-dessus de tout, et reste fidèle à l’engagement initial consistant à apporter le bonheur au peuple chinois et le renouveau à la nation chinoise. L’atout politique du PCC réside dans le maintien de liens étroits avec le peuple. Et “Servir fidèlement le peuple” est inscrit dans le Statuts du PCC. Depuis le XVIIIème Congrès du PCC, le Comité central du Parti uni autour du secrétaire général Xi Jinping qui fixe comme objectif un développement pour le peuple, par le peuple et dans l’intérêt général du peuple, a réussi, en s’appuyant sur les efforts du peuple chinois, à construire une société de moyenne aisance et à éradiquer définitivement la pauvreté absolue. Face à l’épidémie de Covid-19, le PCC qui accorde toujours la priorité au peuple et à la vie humaine, n’a pas hésité à mettre pause à l’activité économique, et a renforcé les mesures anti-épidémiques les plus strictes, et obtenu d’excellents résultats dans cette bataille contre l’épidémie. Selon les sondages fiables, le taux de satisfaction du peuple chinois avec le gouvernement chinois a dépassé plus de 90% pendant des années consécutives.

Sous la direction du PCC, la Chine a réalisé en quelques décennies ce que les pays développés occidentaux ont accompli pendant des siècles dans l’industrialisation, et est devenue la deuxième économie mondiale et le seul pays à avoir toutes les catégories industrielles. Depuis une vingtaine d’années, la Chine porte sa contribution à la croissance économique mondiale à hauteur de plus de 30%. En 2020, la Chine a éradiqué définitivement la pauvreté absolue, atteint ainsi dix ans à l’avance les objectifs fixés dans « le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies ». En tant que bon ami et intime frère de la République Centrafricaine, la Chine entend partager les expériences de développement et appuyer les efforts du peuple centrafricain visant à sortir de la pauvreté. À cet effet, dans un proche avenir, la Chine signera avec la Centrafrique le dossier de coopération sur « la Ceinture et la Route », dans le but de partager davantage les opportunités de développement avec nos amis centrafricains et de donner une contribution au processus de paix et de développement de la Centrafrique.

Issu du consensus important dégagé par nos deux chefs d’État pendant la visite de Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra en Chine en 2018, la coopération de technologie de Juncao est devenue un projet phare de la coopération agricole entre nos deux pays. Avec la sollicitude et le soutien de Son Excellence Monsieur le Président Xi Jinping et Son Excellence Professeur Faustin Archange Touadéra, la vulgarisation de la technologie de Juncao se développe continuellement et contribue à la lutte contre la pauvreté en RCA. En Mai dernier, les experts chinois sont arrivés à Bangui et y installent pour aider nos amis centrafricains à construire les chaines de production.

La Chine accorde l’importance à la cause de la sortie de la pauvreté du peuple centrafricain. Les dispositions prises par le gouvernement chinois dans la lutte contre la pauvreté « le double dispositif et la triple garantie», à savoir avoir de quoi se nourrir et se vêtir ainsi que les garanties dont les démunis peuvent bénéficier en matière d’enseignement obligatoire, d’assurance maladie de base et de logement décent, se coïncident avec les objectifs avancé par Monsieur Barthélémy Boganda, le père fondateur de la Centrafrique, qui sont “nourrir, vêtir, guérir, instruire, loger ». Nous entendons continuer à renforcer notre coopération agricole pour donner une contribution soutenue chinoise aux efforts du peuple centrafricain visant à se sortir de la pauvreté.

Dans le domaine sanitaire, en 2019, l’Ambassade de Chine en Centrafrique a lancé avec le Ministère de la santé de la Centrafrique la campagne contre le paludisme, et l’équipe médicale chinoise en Centrafrique a mené la consultation gratuite sur la cataracte ophtalmologique dénommée la Marche vers la lumière en Centrafrique. Ces actions ont reçu des échos chaleureux. L’année dernière, face à l’irruption brutale de l’épidémie de Covid-19, la Chine et la Centrafrique étroitement solidaire l’une de l’autre ont travaillé ensemble pour lutter contre l’épidémie. La Chine a offert une dizaine de lots de matériels sanitaires y compris environ 340,000 masques et des thermomètres frontaux, des kits de test et d’autres pour soutenir par des actions concrètes les efforts du peuple centrafricain dans sa lutte contre l’épidémie. Dans les jours qui viennent, les 150,000 doses de vaccins anti-covid 19 chinois seront livrés à Bangui. Pour le moment, la partie chinoise est en train d’évaluer les travaux de rénovation des deux hôpitaux assurés par l’assistance chinoise dans le but d’offrir une meilleure condition de consultation et de traitement médicaux pour le peuple centrafricain.

Dans le domaine culturel et éducatif, 1’Ambassade de Chine en Centrafrique fait des dons de fournitures scolaires à des écoles centrafricaines chaque année. Nombreux étudiants et élèves centrafricains bénéficient des bourses Communauté de destin commun émises au nom de l’Ambassade de Chine. Face à la Covid-19, les échanges humains entre nos deux pays se sont réduits, mais en ce mois, l’Institut de Confucius à l’Université de Bangui s’est officiellement ouvert. En dépit des défis posés par la distance lointaine et la Covid-19, trois enseignants chinois sont arrivés en Centrafrique pour approfondir la connaissance entre nos deux peuples. Ce qui a ravivé les échanges culturels pendant la période de Covid-19 entre nos deux pays et fait accroître davantage la compréhension mutuelle et l’amitié entre nos deux peuples.

Dans le domaine d’infrastructure, appliquant fidèlement les principes de « sincérité, résultats effectifs, amitié et bonne foi », la partie chinoise fait avancer plusieurs grands travaux de coopération qui a apporté des bénéfices tangibles au peuple centrafricain. Le projet Champ Solaire de Bangui se poursuit d’un pas ferme, et prévu terminé au début de l’année prochaine. La Chine soutient continuellement par des actions concrètes la reconstruction de la paix et le développement économique de la Centrafrique. Fort en savoir-faire de construction, des tas d’entreprises chinoises œuvrent en RCA et réalisent beaucoup de travaux.

La Chine est le plus grand pays en développement, et l’Afrique est le continent qui regroupe le plus grand nombre de pays en développement. La Chine et l’Afrique se témoigne soutien l’une à l’autre dans leur quête de l’indépendance et le développement. Aujourd’hui le monde traverse des changements majeurs inédits depuis un siècle. Et l’épidémie de Covid-19 prouve qu’il est nécessaire plus que jamais de construire une communauté de destin commun. L’année 2021 marque le centenaire de la fondation du PCC, mais aussi le début du 14ème Plan Quinquennal chinois. La Chine entame la nouvelle marche de l’édification intégrale d’un pays socialiste moderne. Une Chine puissante apportera plus d’opportunité et de bénéfice au monde en général et aux pays africains dont la RCA en particulier. Main dans la main, la Chine et la Centrafrique construiront ensemble une communauté de destin commun plus étroit au grand bénéfice de nos deux peuples.

CHEN Dong

Ambassadeur Plénipotentiaire et Extraordinaire de la République Populaire de Chine en République Centrafricaine

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments