RCA : installation de 33 députés nouvellement élus au parlement

1
251
Fleury Junior Pabandji, député de Bouar 1 @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala        

Bangui 7 juillet 2021—(Ndjoni Sango) : 33 députés élus à l’issue des élections législatives partielles du 23 mai dernier, ont fait leur entrée à l’Assemblée nationale, pour compléter l’effectif en attendant les résultats des résiduels, prévus le 23 juillet prochain. La rentrée a eu lieu le lundi 5 juillet dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale à Bangui.

La République centrafricaine avait abrité à la fin d’année 2020, des élections groupées, mais dans un contexte de crises sécuritaires tendues. Situation dans laquelle, certaines régions du pays n’ont pas pu accueillir ces échéances électorales. Ce qui cause le retard dans la mise en place des députés à l’Assemblée nationale.

Et pour pouvoir atteindre les 140 députés comme prévus dans la constitution centrafricaine, l’institution en charge de l’organisation des élections a procédé aux échéances partielles et résiduelles pour compléter l’effectif des parlementaires voulus. C’est pourquoi, 33 autres députés élus à l’issue des partielles du 23 mai dernier, ont fait leur entrée au Palais du peuple, avec beaucoup de défis à relever.

A en croire Fleury Junior Pabandji, député élu de Bouar 1, les défis à relever sont énormes et il faut commencer dès maintenant à y faire face : « Je voudrais d’abord remercier la vaillante population de la 1ère circonscription de Bouar, qui a bien voulu me placer sa confiance. Vous savez que la ville de Bouar est un carrefour économique de la RCA et aujourd’hui, il faut qu’elle rayonne, en commençant par relever les défis relatifs aux problèmes sociaux de base, je veux parler ici de l’eau, d’électricité et surtout le problème de chômage de la jeunesse de cette ville, car les jeunes et les femmes occupent une place très importante dans cette localité. Donc, le chantier est vaste et il faut commencer le travail dès maintenant pour porter cette localité aux frontières du développement. A cela, je vais dans les jours à venir, lancer une consultation à la base qui va regrouper toutes les couches sociales afin de recueillir leurs avis », a-t-il déclaré.

Il a poursuivi qu’on ne peut pas parler de développement sans pour autant parler de l’aspect sécuritaire, en saluant les efforts du gouvernement pour les travaux effectués pour la restauration de la sécurité.

Il rappelle que la population souffre encore et il faut que les autorités compétentes puissent ramener définitivement la paix dans cette ville. Il a ajouté, en demandant à la population de cette circonscription, de coopérer aux actions menées par le gouvernement pour rétablir l’ordre dans la Nana-Mambéré en général et la ville de Bouar 1 en particulier.

Cette rentrée partielle a eu lieu alors que sept autres places restent à pourvoir à l’Assemblée nationale, afin d’atteindre 140 parlementaires qui siègeront pendant cinq années, avec plusieurs défis multidimensionnels à relever dans leurs différentes circonscriptions respectives.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jordy
Jordy
11 mois il y a

Cher Honorable et frère, mes sincères felicitations pour votre élection contre vents et marées. Cependant dans vos défis que vous avez inscrits dans vos priorités je pense qu’un réalignement s’avère important, par exemple prioriser l’eau, la santé, l’éducation et…la Sécurité pour la population serait plus réaliste que de regarder du côté de l’électricité qui ne sied pas forcément pour autant dans les besoins primordiaux de la communauté dont je fais aussi partie. Très respectueusement!