RCA: quand le centre national de Basketball Martin Ngoko se transforme en tête de stationnement des grumiers

0
88
Centre national de basketball Martin Ngoko @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 13 juillet 2021—(NdjoniSango) : Le Centre national de Basketball Martin Ngoko qui est l’un des deux seuls palais des sports de la République centrafricaine se transforme aujourd’hui en tête de stationnement des gros camions. Car, les véhicules de voyage et les grumiers sont parqués devant ce centre qui devient impraticable, faute de la dégradation avancée de ses locaux.

La République centrafricaine est l’une des grandes nations de Basketball dans les années 1970-80. Mais aujourd’hui, cette renommée tend à disparaître à cause du manque d’attention envers cette discipline sportive en particulier et d’autres sports en général. Pour preuve, le pays ne compte que deux infrastructures pour abriter les compétitions sportives dont l’une est non opérationnelle depuis un long moment et l’autre, peu praticable, continue d’accueillir des rencontres.

En effet, le centre national de Basketball Martin Ngoko est un lieu où on dispute des grandes rencontres nationales et internationales dans les années passées. Mais aujourd’hui, ce local devient impraticable et ne répond pas aux normes internationales. Car, à première vue, il devient d’abord une tête de stationnement des grumiers et des gros camions de voyage qui, normalement devraient camper au Bureau d’Affrètement Routier Centrafricain (BARC).

En plus de ce dysfonctionnement, on note la dégradation avancée de l’aire de jeu et aussi des locaux. Ce qui rend non opérationnel le Centre National de Basketball Martin Ngoko.

Pour le Palais de l’omnisports, il est un peu difficile d’affirmer avec certitude si ce lieu est praticable ou pas. Car, même le parquet reste à désirer, les locaux sont transformés en lieu de glacerie ou encore chambre froide. Pour la salle en général, n’en parlons pas, puisqu’elle devient un endroit cérémonial pour les funérailles, les concerts et les activités politiques, empiétant ainsi, les programmes du championnat, pourtant, c’est l’unique infrastructure sportive pour une grande nation de basketball comme la Centrafrique.

Ce constat intervient alors que sur toute l’étendue du territoire, la République centrafricaine ne compte que deux centres de Basketball dont l’un reste impraticable et l’autre en état de dégradation avancée. Si les autorités compétentes et acteurs des sports pourraient pencher sur ces questions et construire d’autres infrastructures sportives, le pays sera en mesure d’accueillir aussi des grandes compétitions internationales.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments