RCA: la fête de Tabaski célébrée sous le signe de la cohésion sociale

0
50
Le président Touadera et les membres du gouvernement participent à la prière à la mosquée de Gobongo à Bangui

Par Kizer MAÏDOU

Bangui 21 Juillet 2021-(NDJONI-SANGO) : Le mardi 20 juillet, la République centrafricaine, à l’instar d’autre pays du monde, a célèbré la fête de l’Aid El kebir, une fête musulmane célébrée sous le signe de la cohésion sociale.

Bien que la fête de l’Aid El kebir ou fête de Tabaski soit fêtée au monde, en terre centrafricaine, cette fête musulmane est célébrée d’une autre manière avec une particularité selon les grandes orientations du forum de Bangui.

D’abord, la journée du mardi, jour ouvrable est déclarée journée fériée non payée sur toute l’étendue du territoire pour permettre aux musulmans centrafricains  de célébrer cette fête comme leurs pairs du monde entier.  Un communiqué du Ministère de travail fait mention de cette particularité :

« Conformément aux dispositions de l’article 2 de la loi N° 20. 001 du 10 janvier modifiant et complétant les dispositions de la loi N° 94.14 du 24 décembre 1994, modifiant certaines dispositions de la loi N° 89.010 du 30 novembre 1989 fixant les fêtes légales en République centrafricaine, la journée du 20 juillet 2021 « fête de Tabaski » (Aid El Kebir), est déclarée fériée, et non payée sur toute l’étendue du territoire de la République centrafricaine », a signé le Ministre Annie Michèle MOUANGA.

Suite aux recommandations du forum de Bangui en 2015,  la fête de Ramadan et de l’Aid EL kebir (Tabaski), font partie des fêtes religieuses officielles célébrées en République centrafricaine, selon le décret d’application N° 20.369 du 22 octobre 2020.

L’Aid El kebir vient non seulement concrétiser les recommandations du forum de Bangui, mais de renforcer la laïcité en République centrafricaine, visant la consolidation de la paix et la cohésion sociale entre les communautés.

D’habitude,  les fidèles Musulmans font des holocaustes en famille, un moment de partager le repas fraternel en famille  et avec d’autres frères des communautés autour de la table. Pour célébrer cette fête cette année en République centrafricaine, aucune mesure n’est prise par les autorités du pays pour faire face à la pandémie du Covid19.

Dans d’autres pays comme le Sénégal, les autorités interdisent la grande célébration publique et les grands rassemblements marquant la commémoration de cette journée de l’Aid El kebir.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments