RCA: le Parc du cinquantenaire serait-il vendu à un groupe d’hommes d’affaires rwandais ?

0
295
Une vue partielle de parc du cinquantenaire où l'on voit l'affiche du projet de construction de 36 kiosques modernes

Par Erick NGABA   

Bangui 21 juillet 2021—(Ndjoni Sango) : Des rumeurs folles circulant dans les rues de Bangui parlent de parc du cinquantenaire de Bangui qui serait vendu à un groupe d’hommes d’affaires rwandais pour la construction des kiosques modernes. Le responsable numéro un de la Mairie de Bangui pointé du doigt accusateur dans cette affaire, rejette l’idée de vente et les interprétations entourant ce projet de construction effective des kiosques modernes.

Visiblement sur la clôture de l’ancien jardin public réhabilité en décembre 2012 par la mairie de Bangui qui l’a transformé au parc du cinquantenaire, une affiche d’une construction de 36 kiosques modernes, a surpris plus d’un.

L’affiche montre que c’est un projet de construction des infrastructures municipales dans la ville de Bangui, capitale de la République centrafricaine.

Selon les informations qui circulent, la mairie de Bangui aurait vendu cette immense concession aux opérateurs économiques venus du Rwanda qui financent ce projet qui a l’aire d’être ambitieux.

Les rumeurs entourant ce dossier découlent du fait que l’affaire semble se gérer secrètement entre le groupe d’hommes d’affaires rwandais et le responsable numéro un de la mairie de Bangui.

Certaines indiscrétions laissent croire que les clauses des négociations de dossier ont été validées par le responsable de la municipalité de Bangui. Il s’agit ici d’Emile Gros Raymond Nakombo qui se trouve présentement à Kigali au Rwanda pour la conférence des maires francophones, pendant que nous mettons sous presse ce dossier.

Contacté par Ndjoni Sango, le maire de Bangui a formellement démenti les rumeurs selon lesquelles il aurait vendu la concession de ce parc.

« Non. Ce sont des kiosques de la Mairie de Bangui qui a un partenaire technique et financier. Vous savez, dans ce métier, il faut emmener des professionnels pour faire le travail. Parce qu’au Rwanda, ces kiosques sont bien construits. On ne veut pas prendre des gens qui vont bricoler. Mais ce sont les biens de la mairie. C’est la mairie qui va exploiter ces kiosques. Les kiosques seront mis en location avec des contrats. C’est comme partout au Rwanda, même en France, il y a des kiosques modernes. C’est pour éliminer les kiosques anarchiques qui inondent la ville de Bangui. On construit ces kiosques modernes au parc pour permettre aux gens de venir se distraire, car, il y aura  des salles de réunions, de conférences et de spectacles. Mais, ce n’est pas vendu comme on le dit. Je n’ai jamais vendu. C’est du mensonge. Je suis contre cette pratique », a expliqué Emile Gros Raymond Nakombo avant de souligner qu’il a, dans un discours, interpellé le chef de l’Etat sur la nécessité d’une loi interdisant la vente des biens de l’Etat, notamment les biens de la municipalité.

Il y a deux mois, la municipalité de Bangui a officiellement lancé le projet de construction de ces kiosques modernes et des latrines dans la ville de Bangui. Un tout premier de ces kiosques est construit à proximité du stade 20.000 places de Bangui à hauteur du rond-point des Martyrs.

Les travaux en cours au parc de cinquantenaire, exécutés par une entreprise camerounaise « JF INVESTISSEMENT LTD »,  ont pour finalité, la construction de 36 kiosques dont des bâtiments R+1 avec toiture et terrasse, destinés en location. Dossier à suivre.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments