RCA: qui pour ressusciter le parti RDC?

0
195
Feu André Kolingba, ancien chef de l'Etat et président fondateur du parti RDC

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 28 Juillet 2021—(Ndjoni Sango) : 20 ans après la fin de règne du régime du parti dénommé le Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC) vers les années 90, le parti  n’arrive toujours pas à reconquérir le pouvoir en République centrafricaine. Pire, aprèsle décès  de son président fondateur en février 2010 en France, André Kolingba, le RDC n’arrive pas à maintenir le cap pour s’imposer dans l’environnement politique centrafricain.

Le Rassemblement Démocratique Centrafricain n’est plus aujourd’hui à son image datant. Manque d’un leader charismatique après la disparition de son président fondateur ou d’une bonne gestion au sein du parti ? Sans trouver une réponse à cette interrogation, mais l’on constate une descente en enfer de ce grand parti qui s’est enraciné dans toute la République centrafricaine et dans le monde.

Après le décès de Kolingba fils qui a hérité le parti après son père, c’est un vide qui est laissé à la tête de ce parti. Le Rassemblement Démocratique Centrafricain est aujourd’hui en quête d’un leader qui sera en mesure de redémarrer ses machines politiques, sinon ses fondements qui faisaient de lui l’un des partis les plus structurés et les plus lourds en Centrafrique.

Après les élections groupées du décembre 2020, un malaise s’est emparé du parti. Un bras de fer oppose les cadres qui demeurent fidèles à l’idéologie du pays. La nomination des cadres de RDC au sein du gouvernement Dondra a suscité de vives tensions au sein du parti. Il y a eu des contestations à l’interne se qui font.  Par ailleurs, le parti a perdu une bonne partie de ses militants et sympathisants qui intègrent par circonstance d’autres formations politiques.

Une guerre de récupération de la situation, le vide qui plane sur le parti, surgit. C’est un danger qui pourrait conduire à la division des fidèles militants et sympathisants de ce grand parti légué par l’ancien chef de l’Etat André Kolingba.

Au cours d’une conférence de presse tenue le samedi dernier, le comité directeur du parti, a annoncé la convocation d’une session extraordinaire en vue d’élire un nouveau président au remplacement du défunt Désiré Nzanga Bilal Kolingba.

A l’issue de cette session dont la date n’est pas encore annoncée, le Rassemblement Démocratique Centrafricain aura un nouveau leader qui va conduire le bateau pour espérer un avenir radieux.

Celui que l’on attend arrivera-t-il à ressusciter le parti ? En tout cas, le Rassemblement Démocratique Centrafricain est un parti qui regorge tant de leaders. Le bon choix d’un leader est indispensable pour sa survie.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments