RCA: éclaircissement du ministre des sports sur la nomination d’Eugène Peoua-Pelema comme DTN de basketball

0
239
Le ministre des sports Aristide Briand Roboas entouré des cadres du basketball dont le président de la fédération Serge Singa @crédit photo Marly Pala

Par Marly Pala

Bangui 29 juillet 2021—(Ndjoni Sango) : Ces derniers temps, beaucoup de rumeurs circulent dans les coulisses du basketball centrafricain sur la démission de Anicet Lavodrama, nommé directeur technique national de basketball pendant un an et qui n’a jamais pris fonction. Eu égard à cela, le ministre de la jeunesse et des sports sur proposition du président de la fédération centrafricaine de basketball a nommé Eugène Peoua-Pelema qui est manager général, afin de diriger le staff technique pour l’Afro-basket qui aura lieu dans un mois à Kigali. Décision rendue publique le jeudi, 22 juillet, lors d’une conférence de presse tenue au sein dudit ministère à Bangui.

Le tournoi de l’Afro-basket démarrera le mois d’août prochain à Kigali au Rwanda. Mais l’équipe nationale centrafricaine tarde encore à se reconstituer à cause de quelques petits problèmes. Ces difficultés reposent sur la nomination de Anicet Lavodrama, ancienne gloire mais qui n’a pas pris fonction depuis presqu’un an.

Et pour sauver cette situation afin de donner une chance aux fauves de se préparer, le ministre de la jeunesse et des sports, sur la proposition du président de la fédération centrafricaine de basketball a nommé Eugène Peoua-Pelema, qui est déjà manager général dans le staff.

Selon Aristide Briand Reboas, ministre de la jeunesse et des sports, il faut toujours travailler selon des textes et les budgets de l’Etat n’atteignent pas encore le niveau de certains besoins :

« Chaque Centrafricain doit prendre part aux efforts de relèvement. J’avais étudié le dossier de la nomination de Lavodrama, en respectant les textes, j’ai rapporté le décret ayant nommé Anicet Lavodrama pour trois raisons. Premièrement, je ne fais qu’acter une démission tassée, car il n’a jamais pris service depuis qu’il est nommé, en plus de cela, il a posé des tas de conditions et un arrêté lui donne le poste de directeur au ministère de la jeunesse. Ce qui est contraire au salaire qui doit lui revenir, puis il demande une ligne budgétaire que lui-même doit contrôler et cela, à une semaine du départ de l’équipe nationale et enfin, sur une durée de 4 ans, il doit passer seulement 2 semaines à Bangui et son salaire doit être versé au début de chaque mois. Il doit être assisté de deux assistants techniques à savoir un venu de Londres et l’autre, d’Espagne et ils doivent être payés 1500 Euros et en fonction des actions posées », a-t-il précisé.

En ajoutant, il affirme que pour ce fait, il a saisi la fédération de basketball et après un conseil de cabinet, il a décidé de mettre fin à cette tragédie et de demander à la fédération de lui proposer des noms, car le sport centrafricain a besoin de l’expérience et de l’expertise.

C’est pourquoi le choix est porté sur Eugène Peoua-Pelema, qui lui aussi a fait ses preuves pour le basketball centrafricain depuis longtemps et qui continue de le faire sur tout le continent africain.

Cette nomination intervient à un mois des compétitions de l’Afro-basket, prévues à Kigali et que les athlètes centrafricains s’y rendront, le 7 août prochain afin de jouer des rencontres amicales avec d’autres équipes sur place, en attendant le démarrage du tournoi.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments