RCA: l’embargo français sur les armes finalement reconduit en juillet 2022

1
217
Les éléments des forces armées centrafricaines

EDITORIAL

Par Erick NGABA

Bangui 30 Juillet 2021— (Ndjoni Sango): Le Conseil de Sécurité de l’ONU s‘est  penché hier 29 Juillet sur la question de l’embargo  sur les armes à destination de la République centrafricaine. Rien de surprenant si cette sanction est maintenu jusqu’en 2022 à la volonté de certains membres du Conseil de Sécurité.  

La République centrafricaine demeure sous le coup des sanctions du Conseil de Sécurité des Nations Unies. L’embargo sur les armés à destination de ce pays en proie à la rébellion, imposé depuis 2013, est de nouveau reconduit au 31 juillet 2022.

Alors que l’armée centrafricaine doit assurer la sécurité de la population et défendre l’intégrité du territoire à la montée de violences contre les civils et aux menaces sécuritaires transfrontalières, les membres du Conseil de Sécurité maintiennent à nouveau le pays sous sanctions des armes.

Même si le Conseil a assoupli l’embargo pour permettre à la RCA de se doter des mortiers, le maintien de ces sanctions ne fait que fragiliser les Forces de défense et de sécurité intérieure centrafricaines. Car, en face d’une armée centrafricaine dépourvue des moyens adéquats de défense, se trouvent des groupes rebelles lourdement armés qui menacent la stabilité.

L’on savait pertinemment que l’embargo dont le projet est rédigé par la France, pays qui souhaite la misère au peuple centrafricain, allait être reconduit. La levée totale de l’embargo tant réclamée par la population centrafricaine éprise de paix et de justice, devrait permettre à l’armée centrafricaine de bien remplir sa mission régalienne.

L’on croit que le maintien de l’embargo devrait empêcher la prolifération des armes dans le pays. Mais, malheureusement, le constat qui se dégage laisse croire le contraire. Les groupes armés se ravitaillent à ciel à ouvert à travers les pays limitrophes de la RCA. Pendant ce temps, l’armée centrafricaine demeure pauvre en ce qui concerne les moyens de défense.

Face à cette magouille au niveau international, on se demande si jusqu’à quand la fin de l’embargo sur les armes en République centrafricaine.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
le plus ancien
le plus récent le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Judicael Ouikon-Dongongo
1 mois il y a

Échec cuisant de trio Touadera, Dondra et Baipo. Attention Touadera, le flou que tu entretiennes ces 2 derniers mois peut mettre ta vie en danger.
Il est temps de débarquer Dondra si tu souhaites vraiment émanciper le Centrafrique et avoir la vie sauve.
1 an, c’est largement suffisant pour que la génocidaire france et ses barbouzes te neutralisent ainsi que les dignes fils et filles du Centrafrique qui t’ont accompagné de 2017 jusqu’au juin 2021.
Attention, ton gouvernement actuel est un gouvernement francafricain donc il ne peut pas combattre la rébellion cpc francafricaine.
Attention !